Un rapport alarmant

jeudi 8 mars 2018

Céline Calvez et Régis Marcon ont exposé, le 22 février, en présence de Jean-Michel Blanquer leur rapport portant sur l’avenir de la voie professionnelle en vue d’une réforme qui sera présentée en avril.
Pour Sud éducation, il contient quelques pistes à creuser mais surtout de nombreuses lignes rouges [1]. La voie professionnelle est actuellement fortement dévalorisée. Bien qu’accueillant 33 % des élèves à l’issue de la 3e, l’orientation y est souvent subie et le marqueur social est fort : elle accueille 60 % des enfants d’ouvrièr-es contre 12 % des enfants de cadres. Les gouvernements successifs parlent de la revaloriser. Pour Sud éducation il faudrait déjà lui donner les moyens de fonctionner correctement et accorder l’égalité des droits aux enseignant-es de la voie professionnelle, par exemple la pondération pour les classes à examen. Il est ironique d’observer que dans plusieurs académies les lycées pro voient leurs DHG ponctionnées arbitrairement alors que ces établissements ont besoin de cours dédoublés pour accompagner les lycéennes et lycéens de la voie professionnelle et lutter contre le décrochage. C’est pour cela que plus que des rapports, nous attendons des actes pour la voie professionnelle et notamment le retour des lycées dans le classement de l’éducation prioritaire !