Solidarité avec les certifiés-stagiaires licenciés, titularisation sans condition de nos collègues.

Motion d’actualité
 décembre 2000
mis à jour samedi 12 novembre 2005

Anciens maîtres-auxiliaires, ils ont joué le jeu des plans de titularisation : ils ont passé et réussi les concours internes et se retrouvent aujourd’hui licenciés à la suite d’inspections négatives.

La toute puissance du corps des inspecteurs est ici scandaleusement mise en évidence et avec elle la perversité des lois successives de résorption de la précarité dans la fonction publique (Perben, Sapin) :

Suppression de l’inspection, titularisation de nos collègues !

Abrogation de la loi Sapin !

Titularisation sans condition de tous les précaires !

Le 25 octobre, la Fédération des syndicats SUD Éducation a porté au Ministère de l’EN les dossiers des certifiés stagiaires licenciés ; elle a ensuite demandé audience au directeur de la DPE, supposé “gérer” ce “problème humain” et la mobilisation continue.

En attendant, Jean-Michel Robe a épuisé ses droits aux indemnités de chômage et vit dans la misère, le Rectorat d’Orléans refuse toute indemnité à Bernard Patois pour avoir refusé ­ il est professeur d’anglais- un poste d’auxiliaire en documentation.

Ayant refusé le chantage alimentaire, il ne survit depuis la rentrée que par la solidarité militante.

Le 2° congrès de la Fédération des syndicats SUD Éducation a bien conscience de remplir un élémentaire devoir de solidarité envers ces collègues, et ceux qui se trouvent et se trouveront dans cette situation, en lançant une souscription nationale et immédiate.

A Roubaix, le 2 décembre 2000

Navigation