SUD éducation : 70 syndicats fédérés

Un syndicalisme de lutte en développement

La fédération SUD éducation regroupe 70 syndicats autonomes (départementaux pour la plupart, pluri-départementaux ou académiques pour certains), qui rassemblent sur une base géographique dans un même syndicat l’ensemble des personnels de l’Éducation Nationale, quels que soient leur catégorie, leur corps et leur statut (enseignant-e-s, IATOSS, AED, AVS-EVS, COP, infirmier-e-s, assitant-e-s sociales/aux…, titulaires ou non-titulaires, de la maternelle à l’université).

Les syndicats Sud éducation se sont étoffés depuis la création de la fédération en 1998 : dans les grèves de 2003, dans les mobilisations contre l’Europe libérale, dans la lutte contre le CPE et la loi dite « sur l’égalité des chances » en 2006, avec les résistances aux contre-réformes éducatives , par la mobilisation de l’automne 2010 contre la réforme des retraites… Les militant-e-s de Sud éducation favorisent la démocratie des Assemblées Générales, la grève reconductible, la lutte interprofessionnelle, bref l’idée que la grève appartient à celles et ceux qui la font.

En progression à chaque élection professionnelle, SUD éducation siège aujourd’hui au dans les principales instances nationales de l’Éducation Nationale et dans un nombre de plus en plus grand de commissions paritaires et consultatives.