Relaxe pour Maria Vuillet

dimanche 6 juillet 2008

Le 22 octobre, jour de l’opération médiatique et élyséenne « hommage à Guy Môquet » dans les lycées, de nombreuses actions sont organisées dans toute la France.

A Paris, des lycéens, des gens du quartier et/ou d’associations se sont rassemblés devant le métro Guy Môquet avant de se rendre au lycée Carnot. Une charge policière a lieu contre des lycéens. Une mère d’élève, Maria Vuillet, révoltée devant la violence policière a un échange avec le sous-préfet présent sur place.

Les conséquences sont lourdes : menottée, conduite au commissariat, elle est poursuivie pour outrage.

Sud éducation proteste contre le traitement réservé à Maria Vuillet qui n’a fait que répondre au sous-préfet que la république qu’il représente n’est pas celle que voulait Guy Môquet. Ce n’est pas la nôtre non plus et nous sommes solidaires de Maria Vuillet et de toutes celles et ceux qui continuent à refuser la fatalité de la répression, de l’inégalité et du libéralisme.

Sud éducation demande fermement la relaxe de Maria Vuillet et demande à chacun d’être présent à l’audience qui aura lieu le 10 juillet à 9h au Tribunal de Paris.

Pour la Fédération Sud éducation
Maria Bianchini
co-secrétaire générale

Saint-Denis, le 4 juillet 08

Documents joints

Relaxe pour Maria Vuillet
Relaxe pour Maria Vuillet

Navigation