Protocole de discussion enseignement professionnel

vendredi 21 décembre 2007

Protocoles de discussion : et de deux !

Décidément, c’est une des méthodes de comm’ privilégiées du ministre de l’Education Nationale, Xavier Darcos. Après le protocole de discussion sur le 1er degré signé avec le SNUIPP et le SGEN le 8 novembre 07, cette fois c’est le tour du SNETAA, du SGEN, du SE-UNSA et du SNALC de signer le 18 décembre 07 un document préparant la casse de l’enseignement professionnel public.

Drôle de conception de la discussion ! Rappelons que la refonte des filières de l’enseignement professionnel a été lancée sans la moindre concertation ni évaluation du dispositif expérimental critiqué par des rapports de l’Inspection Générale*. Après sa note aux recteurs du 29 octobre 07 et suite à la mobilisation des personnels, Xavier Darcos avait parlé de « ralentir les curseurs » et de mettre la « pédale douce ». En réalité, le remplacement des sections de BEP par des Bac Pros 3 ans va se faire à marche forcée dès la rentrée 2008. Et cerise (empoisonnée !) sur le gâteau (indigeste !) : le préalable posé à la discussion avec les organisations syndicales est l’acceptation pure et simple du principe de la réforme. Le ministre est donc prêt à discuter... à condition que tout le monde soit d’accord avec lui ! Vous avez dit simulacre ??

Cette réforme qui n’a aucune justification pédagogique créera dans le second degré un système encore plus sélectif qu’il n’est actuellement : d’un côté les CAP d’insertion et les sections d’apprentissage aux services du patronat local, de l’autre les sections professionnelles amputées d’un an.

Son véritable objectif est budgétaire : orientations massives vers l’apprentissage, moins de formation, moins de choix d’orientation, moins d’heures d’enseignement et donc moins d’enseignants et moins de fonctionnaires en général.

La Fédération Sud Education exige un enseignement professionnel de qualité avec :

· maintien des sections de BEP,
· aide aux élèves en difficulté
· équilibre entre enseignement général et enseignement professionnel,
· sections sous statut scolaire avec rémunération des stages en entreprise.

La Fédération Sud Education appelle à la poursuite et à l’amplification de la mobilisation dans les départements et académies (rassemblements, manifestations, information en direction des parents et des élèves, grèves...) et à la participation à la journée de grève et de manifestation le jeudi 24 janvier 08 contre une éducation à 2 vitesses et la casse du service public.

*rapport n°2005-102 de septembre 2005

Navigation

Mots-clés de l'article