Profession de foi pour la CAPN des instituteurs et des Professeurs des Écoles

Commission Administrative Paritaire Nationale

PDF - 291.3 ko
Profession de foi pour la CAPN des instituteurs et des Professeurs des Écoles

Défendons l’Ecole Publique

-  Restitution des postes supprimés depuis 2007. Limitation des effectifs par classe. Création de postes de titulaires remplaçants,
-  Contre le recul de la scolarisation en maternelle. Scolarisation possible des enfants dès 2 ans.
-  Décharge de direction dans toutes les écoles pour permettre collégialité et travail d’équipe, en opposition au projet « d’Etablissement Public du Primaire ».
-  Pour des programmes qui favorisent l’expérimentation, l’esprit critique et la coopération.
-  Visite médicale régulière et prévention pour tous les personnels et les élèves.
-  Des moyens supplémentaires pour les mouvements pédagogiques et les associations complémentaires de l’école publique.

Contre la mise sous surveillance de l’école des élèves et des personnels

-  Contre la multiplication des injonctions hiérarchiques en matière de pratique professionnelle
-  Contre le management hiérarchique (inspection, entretien d’évaluation, pacte de carrière)
-  Contre la culture de l’évaluation permanente et la logique de « compétences » qui portent en elles la mise en concurrence des écoles et la normalisation des pratiques pédagogiques.
-  Pour le renforcement des prérogatives du Conseil des Maîtres concernant l’organisation de la vie de l’école.
-  Contre la mise en concurrence des personnels. Avancement salarial de tous au rythme le plus favorable et disparition de la hors-classe.
-  Respect des droits syndicaux (stages, information syndicale sur le temps devant élèves)
-  Abrogation de la loi sur le service minimum d’accueil (déclaration d’intention de grève)
-  Contre le fichage de la population dès l’entrée à l’école, suppression de Base Elève.

Pour une véritable formation professionnelle

- Abrogation de la réforme dite de « masterisation »
-  Pour une formation de 2 ans avec statut de fonctionnaire stagiaire et entrée progressive dans le métier.
-  Formation continue sur le temps de service, construite sur les demandes des personnels.
-  Titularisation et formation de tous les personnels précaires (AVS, EVS, AED…)

Pour tous, un même droit à l’éducation

-  Contre l’externalisation de la difficulté scolaire, rétablissement et développement des RASED
-  Pour une politique d’éducation prioritaire sans casse des statuts, ni renforcement des logiques hiérarchiques et sécuritaires. Contre le projet ECLAIR qui gère l’école sur le mode de l’entreprise privée.
-  Développement des formations CAPASH sur une année scolaire sans charge de classe.
-  Des moyens au service d’une véritable logique d’intégration scolaire afin que la loi sur le handicap favorise la scolarisation du plus grand nombre en milieu ordinaire.