Pédagogies alternatives et syndicalismes d’émancipation : 09 et 10 février 2012 (9h-16h30) à la Bourse du Travail de Paris

Stage de formation syndicale
lundi 12 décembre 2011

Jeudi 9 et vendredi 10 février 2012
à la Bourse du Travail de Paris
(3 rue du Château d’Eau, métro : République)
- Jeudi 9 février : salle Eugène Pottier
- Vendredi 10 février : salle Jean Jaurès

Si le problème du manque de moyens (financiers, en effectifs, …) est primordial
pour aborder la question d’éducation, il est tout autant nécessaire (et urgent) de
réfléchir en profondeur à un véritable projet éducatif, connecté de manière cohérente
avec un projet de société ;

avoir la conviction qu’il est nécessaire de changer l’école pour changer la société, et
de changer la société pour changer l’école.

Dans cette optique, ces deux jours de stage seront l’occasion d’échanger, en
présence d’intervenants issus, entre autres, de Sud Éducation, de l’Institut Coopératif
de l’École Moderne, de l’Association Française pour la Lecture, de la revue N’Autre
École , … autour des thématiques suivantes :
- « Vers une pédagogie socialement critique... » (en présence de Grégory Chambat,
auteur de Pédagogie et Révolution, et membre du comité de rédaction de la revue N’autre
École) ;
- « L’École de Jules Ferry » selon Jean Foucambert ;
- Des expériences pédagogiques révolutionnaires : Ferrer, Freinet, la
révolution espagnole, …
- Histoire du syndicalisme enseignant ;
- ICEM, AFL, GFEN, … des alternatives pédagogiques ;
- L’Autogestion, expérimentations ;
- Des outils pédagogiques émancipateurs : la Pédagogie Institutionnelle, ELSA (logiciel
conçu par l’AFL), …
- Le système éducatif en France : un vecteur des valeurs capitalistes : comment
résister ?

Venez nombreux-euses !

Chaque fonctionnaire ou agent non-titulaire, syndiqué ou non syndiqué, peut bénéficier de 12 jours de formation syndicale par an, fractionnables à volonté (une journée minimum). La demande doit être effectuée au plus tard un mois avant le stage, par la voie hiérarchique auprès de l’autorité compétente (Recteur, Inspecteur d’Académie,...).

À défaut de réponse expresse au plus tard le quinzième jour qui précède le stage, le congé pour formation est considéré comme accordé.

Les décisions exceptionnelles qui le refuseraient doivent être motivées par les nécessités de fonctionnement de service et communiquées avec le motif à la commission administratives paritaire qui suit. L’administration peut demander, après le stage, une attestation émanant de l’institut de formation.

Elle ne peut exiger ni convocation ou autre document, ni d’information sur l’objet de ce stage. Pour s’inscrire il faut s’adresser au chef d’établissement dans le secondaire, ou à l’inspecteur d’académie dans le primaire, une demande écrite selon le modèle suivant au moins un mois avant la date du stage. En cas de problème, prévenir les syndicats.

Ce stage est ouvert au niveau national à tous les salariés travaillant dans l’éducation, qu’ils soient syndiqués (dans toutes les organisations ou structures syndicales) ou non syndiqués.

Précision concernant les stages de formations syndicales

Documents joints

PDF - 119.7 ko
PDF - 119.7 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Sur le Web