Le Panneau Syndical SUD éducation #031 • Mi-Novembre 2016

APC, évaluation, postes, éducation prioritaire... Et si on passait à l’action ?
jeudi 10 novembre 2016

Sélection condensée de l’actualité syndicale, le Panneau Syndical SUD éducation est destiné à l’affichage en format A3 ou à l’impression sous forme de tract en A4.

Au sommaire du numéro 31 :
APC, évaluation, postes, éducation prioritaire... Et si on passait à l’action ?
- Boycottons les APC !
- Évaluation, c’est toujours non !
- Annonces sur le remplacement
- Touche pas à ma ZEP ! Grève le 17 novembre pour l’éducation prioritaire

PDF - 585.5 ko
Le Panneau Syndical SUD éducation #031
Mi-Novembre 2016

Boycottons les APC !

Les Activités Pédagogiques Complémentaires (APC) sont les héritières du dispositif d’Aide Personnalisée (AP) mis en place par Darcos en 2008. Un mouvement de « résistance pédagogique » s’est développé en 2008, notamment à travers des actions de désobéissance. SUD éducation lui a apporté son soutien. Nous n’avons pas attendu l’automne 2016 pour agir.

Les RASED ont complètement été démantelés. Leurs missions sont dénaturées dans les « pôles ressource ». Le ministère explique que l’AP apporte l’aide directe suffisante aux élèves en difficulté et que la véritable mission des RASED est circonscrite à la très grande difficulté scolaire. Pourtant, ajouter dans ces conditions des heures dans la journée d’école à des élèves qui n’en peuvent déjà plus, notamment à cause des deux dernières réformes des rythmes, cela est non seulement inutile mais souvent contre-productif.

En moyenne, les PE travaillent plus de 44 heures par semaine. Les 108 heures sont largement dépassées. Les temps de réunion et de rencontres se multiplient. L’accueil des élèves avant la classe n’est décompté d’aucune des obligations réglementaires de service. Les APC ne sont qu’une dimension de la réforme des rythmes scolaires. Nous en exigeons toujours l’abrogation et revendiquons une tout autre réforme pour l’école publique.

SUD éducation appelle à boycotter les APC et à construire un mouvement revendicatif pour la restitution des 5000 postes des RASED et le développement de RASED complets et de proximité, la diminution du nombre d’élèves par classe, la réduction du temps de service des PE, l’abrogation de la réforme des rythmes scolaires, la suppression des APC, une tout autre réforme pour l’école publique.


Évaluation, c’est toujours non !

Le ministère a retiré l’auto-évaluation obligatoire de son projet de réforme de l’évaluation des enseignant-e-s. Mais l’essentiel du projet initial reste. L’inspection-sanction est maintenue, les inégalités accrues et les compétences évaluées permettent à la hiérarchie de s’assurer de l’application des réformes. SUD éducation réaffirme son opposition à ce projet et revendique une évaluation purement formative, déconnectée des rémunérations.


Annonces sur le remplacement

La ministre a présenté à la mi-octobre 7 mesures « afin d’améliorer l’efficacité du remplacement ». Ces mesures sont totalement dérisoires et relèvent pour l’essentiel d’une opération de communication faute de moyens débloqués. Plusieurs de ces mesures auraient des effets néfastes sur les conditions de travail des enseignant-e-s et remettraient en cause des droits importants.

Sur l’évaluation et sur le remplacement, retrouvez documents et analyses sur notre site.


Touche pas à ma ZEP ! Grève le 17 novembre pour l’éducation prioritaire

JPEG - 61.2 ko

www.tpamz.levillage.org

PDF - 585.5 ko
Le Panneau Syndical SUD éducation #031
Mi-Novembre 2016