La visite médicale, un droit à faire valoir

lundi 7 janvier 2008
mis à jour vendredi 7 mars 2008

De bonnes raisons pour demander une visite médicale professionnelle

- Chacun ou chacune d’entre nous peut contracter des maladies sur
son lieu de travail.

- Des maladies professionnelles peuvent se déclarer plus tard (à la
retraite par exemple).

- La réparation financière de maladies contractées lors du travail
relève de l’employeur : par exemple, le coût des appareillages lors d’une surdité partielle. À noter que l’employé pourrait se voir reprocher de ne pas avoir passé ces visites médicales du travail dont l’un des buts est de dépister ces affections. En effet, une modification récente du décret rendant obligatoires ces visites, stipule que c’est à l’employé de demander cette visite (un comble !).

- La visite de l’IRSA ne constitue en aucun cas une visite médicale
du travail même si cet organisme a des moyens que les rectorats refusent de donner aux médecins de prévention. Précisons aussi que
cette visite de prévention proposée par l’IRSA est financée par nos cotisations alors que la visite du travail est financée par l’employeur.
Cherchez l’erreur !

- La périodicité fixée par la loi est la suivante : tous les ans pour les
personnels exerçant une activité « à risques » (personnels TOS, enseignants exposés à des risques particuliers ou devant manipuler des
denrées alimentaires, par exemple) et tous les cinq ans, au maximum,
pour tous les autres. Ce qui fait que, depuis le 11 mai 2000, nous
devrions tous avoir passé au moins une visite médicale du travail ! Et
au moins six pour toutes les professions « à risques ».

Comment bénéficier de ce droit ?

Rien de plus simple. Vous devez le demander, par écrit, à votre chef
de service (voir modèle ci-dessous). Si vous rencontrez des difficultés
pour faire valoir ce droit, signalez-le nous !

Sud éducation Calvados


NOM Prénom Date
Adresse
Fonction
Lieu de travail

À
M. le Chef d’Etablissement

Objet : demande de visite médicale du travail.

Monsieur (ou Madame),

Conformément à la loi et notamment au Décret 82.453 du 28
mai 1982 et suivants, j’ai l’honneur de vous demander le bénéfice
de la visite médicale du travail.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur
(ou Madame), en l’expression de mes sentiments respectueux.

Signature

Navigation