Il faut supprimer le Rallye-Dakar

jeudi 10 février 2005
mis à jour mardi 19 avril 2005

Lors de son dernier congrès (Lorient 2003), notre fédération décidait de reprendre l’appel lancé à Clermont-Ferrand par un Collectif, dont Sud éducation 63 était membre, pour la suppression du Rallye-Dakar au moment où celui-ci devait prendre son départ sous l’égide de Giscard d’Estaing encore président de la région Auvergne à l’époque.

Afin d’éviter les protestations -même faibles- comme à Millau, Narbonne et Clermont-Ferrand l’an dernier, le départ se donnait cette année à Barcelone.

Trois jours avant l’arrivée à Dakar, cette sarabande sponsorisée, symbole de la domination technologique du nord sur le sud affamé avait déjà fait 5 morts : 2 pilotes et 2 suiveurs engloutis par leur fantasme « d’aventure » et une petite fille de cinq ans dans un village du Sénégal.
« Passe la caravane. Et les chiens n’aboient plus. Sous les roues des bécanes y’a du sang répandu. C’lui des quelques sauvages qui ont voulu traverser les rues de leurs villages quand vous êtes passés » (Renaud).

Nous dénonçons à nouveau ce « rallye de la Honte » et son obscénité dans des pays qui manquent de tout. Il faut tout mettre en œuvre pour rendre impossible la prochaine édition.

Sud éducation Puy-de-Dôme