Grève le 4 février dans le premier degré à Paris

vendredi 1er février 2002
mis à jour vendredi 14 janvier 2005

RYTHMES SCOLAIRES A PARIS : GRÈVE LE 4 FEVRIER

MANIFESTATION A 14 H DEVANT LA SORBONNE

Le syndicat SUD Education appelle les enseignants des écoles maternelles et élémentaires de Paris à faire grève lundi 4 février.

A l’issue de la rencontre avec le Recteur d’Académie, le 29 janvier, les enseignants parisiens réunis en assemblée générale ont décidé de reconduire le mouvement qu’ils avaient entamé le 18 janvier pour le jour où l’Académie -en accord avec la Ville de Paris- va faire une nouvelle annonce sur la question des rythmes scolaires.

Il s’agit d’empêcher tout maintien déguisé du projet initial qui avait été annoncé le 19 décembre 2001 et avait fait l’objet d’un refus massif, mais aussi de s’opposer à une nouvelle mouture qui comme celle présentée par la FOL et l’USEP, constituerait une véritable provocation.

Le projet FOL-USEP, organisations proches du SNUIPP-FSU (l’USEP est aussi présidée par l’Inspecteur d’Académie de Paris), ne vise aucunement à l’amélioration des rythmes scolaires (les matinées scolaires de 4 h, notamment, seraient une aberration !) mais surtout à dégager des après-midi pour ouvrir le marché des activités périscolaires à des sous-traitants et des associations (dont l’USEP et la FOL, évidemment !) .

SUD Education attend de l’administration de l’Education Nationale et de la Mairie de Paris qu’elles renoncent à désorganiser les écoles et qu’elles leur attribuent plutôt les moyens d’un meilleur fonctionnement : postes d’enseignants et de personnels municipaux, structures spécialisées, locaux, équipements...

Pour les rythmes scolaires, SUD Education refuse tout passage en force d’une décision prise à l’arraché pour une application à la rentrée 2002 ; il est nécessaire de prendre le temps d’une véritable concertation avec tous les intéressés pour une réduction du temps de travail -surtout dans la journée- et des rythmes mieux adaptés aux besoins des élèves, quotidiennement, hebdomadairement et annuellement (alternance 7/2).

C’est pour faire entendre cela que nous manifesterons durant l’annonce du Recteur de Paris, lundi 4 février à 14 h à la Sorbonne.

PARIS, le 1er février 2002