Election CAPN des ITARF : le droit de voter SUD

 septembre 2000
mis à jour lundi 4 avril 2005

Scrutin du 23 janvier 2001 Les personnels doivent pouvoir choisir SUD !

Personnels exerçant dans les établissement du supérieur et autres grands établissements, les ITARF [1] font l’objet d’une gestion nationale en CAPN (Commissions Administratives Paritaires Nationales). Il n’y a pas de représentation académique.

Les listes sont à déposer au Ministère le 1er décembre 2000, et elles doivent théoriquement comporter 130 candidats, répartis en 11 corps et 27 grades. Il est néanmoins possible de ne présenter des listes que dans une partie des corps, à condition de présenter au moins un grade complet par corps.

Lors des précédentes élections de novembre 1997, nous avions présenté deux listes : Ingénieurs d’étude 2ème classe, et Adjoints techniques.

Nos listes avaient été invalidées pour cause de Loi Perben, alors que nous présentions autant de listes en 1997 que le SNASUB-FSU en avait présentées lors du scrutin précédent.

Les représentants du Ministère avaient manifestement pour consigne de nous exclure des élections professionnelles, et pour cause : nos revendications détonnaient dans le paysage syndical.

Nous nous inscrivons résolument dans la lutte pour la titularisation de tous les précaires, sans condition de concours et de nationalité, contre la hiérarchie, dans le refus de la multiplicité des corps et des grades, facteur de division des personnels, contre le renforcement du pouvoir de gestion des chefs d’établissement, par le biais entre autres des CPE (Commissions paritaires d’établissement).

Nous sommes convaincus de la nécessité pour les personnels ITARF de pouvoir choisir des représentants SUD éducation, et nous ferons tout pour être présents lors de ce prochain scrutin.


[1Ingénieurs, Techniciens et Administratifs de Recherche et de Formation

Navigation

Mots-clés de l'article