Ecole et police

vendredi 30 janvier 2004
mis à jour vendredi 14 janvier 2005

La suspension par M. Sarkozy du protocole instaurant la présence à demeure d’un policier dans le Collège Edouard Manet de Villeneuve-la-Garenne (92) est un premier recul. Mais cette suspension ne signifie nullement que le gouvernement renonce définitivement à la mise en place d’un tel dispositif dans d’autres établissements scolaires. Nous appelons donc les personnels à demeurer vigilants et mobilisés.

Par ailleurs, la fédération des syndicats SUD Education rappelle que le ministère de l’Intérieur n’a ni la vocation ni la capacité de répondre aux problèmes éducatifs qui peuvent survenir au sein d’un établissement scolaire.

Nous entendons donc dénoncer cette dérive inquiétante qui institue M. Sarkozy en interlocuteur privilégié, auquel il s’agirait « de soumettre des propositions », comme si on voulait insidieusement officialiser la nécessité d’un partenariat ou d’une coopération entre l’école et la police.

Pour SUD Education un tel partenariat ou une telle coopération sont inacceptables, un policier ne peut, en aucun cas, faire partie de l’équipe éducative. A nouveau, nous appelons tous les personnels à ne pas perdre de vue quelles sont leurs vraies raisons de lutter, et nous leur recommandons de s’adresser directement à M. Ferry afin qu’il rende des comptes sur sa politique désastreuse.

Saint-Denis, le 30 janvier 2004

Navigation