Communiqué de la CNP-IUT

lundi 30 mars 2009
mis à jour vendredi 10 avril 2009

Rien n’est réglé, nous sommes toujours loin du compte. En convergence avec les revendications exprimées par les Coordinations Nationales des Universités, nous constatons toujours que les "réformes" en cours mettent en danger l’Université et notamment les IUT. L’Assemblée Générale extraordinaire des Directeurs d’IUT du 20 mars, réunie à Cachan, n’a pas levé nos inquiétudes sur l’avenir des IUT et leur pérennité. Nous désapprouvons totalement la stratégie de l’ADIUT qui considère la circulaire comme une étape suffisante dans le contexte actuel pour garantir les moyens des IUT. Elle se contente d’un simple calendrier "de vigilance" sans fléchage à l’horizon mai-juin 2009. Cette position est une négation du rapport de force aujourd’hui instauré après une lutte de plusieurs mois. Ainsi, ne pas remettre en cause la logique de SYMPA, basée sur une répartition des moyens et non sur les besoins, c’est prendre le risque de subir les contraintes budgétaires imposées aux Universités et à terme perdre les moyens qu’impose le cadre actuel du DUT en contenu et en nombre d’heures.

Dans cette perspective, la future négociation des Contrats d’Objectifs et de Moyens entre les Directeurs d’IUT et les Présidents d’Universités nous paraît être un exercice plus qu’hasardeux, d’autant plus que la circulaire acte que les Directeurs d’IUT ne sont plus que des ordonnateurs secondaires. Par ailleurs, la Coordination Nationale des Personnels d’IUT s’insurge contre le communiqué provocateur de l’UNPIUT appelant "à cesser la grève et à reprendre les enseignements", et dénonce son rôle disproportionné dans les négociations actuelles. Pour ces raisons, la Coordination Nationale des Personnels d’IUT continue de demander :
- un décret garantissant les missions des IUT qu’ils accomplissent depuis plus de 40 ans dans un cadre de diplômes nationaux.
- le maintien des moyens financiers et du personnel de manière pérenne au-delà de 2010, passant par un fléchage national par le Ministère des moyens financiers (DGF, droits d’inscription, contrat d’établissement, taxe d’apprentissage, formation continue, etc.) et des postes de personnels BIATOSS et enseignants.
- la mise en place d’un système de dotation des établissements, pour toutes les composantes de l’Université, basé sur les besoins.

En conséquence la Coordination Nationale des Personnels d’IUT appelle l’ensemble des personnels d’IUT :
- à démissionner des responsabilités administratives et pédagogiques au 5 mai 2009, sans se décharger sur le personnel BIATOSS. Pour cela, nous invitons le personnel à se pré-positionner d’ici le 3 avril (procédure de mise en œuvre annexée).
- à porter les revendications des IUT lors des manifestations universitaires du 2 avril, notamment celle des BIATOSS et ITA, et lors des actions fixées par la Coordination Nationale des Universités.
- à poursuivre et amplifier par tout moyen utile le mouvement de contestation engagé dans les Universités.
- à utiliser comme tribune les Conseils d’IUT (vote de motion de soutien, financement de l’ADIUT et de l’UNPIUT, etc.).
- à organiser des coordinations régionales des IUT.

Coordination Nationale des Personnels d’IUT (27 Mars 2009)

Documents joints

CNP-IUT
CNP-IUT

Navigation

Mots-clés de l'article

Sur le Web