Communiqué de la 4ème Coordination Nationale des personnels BIATOSS

samedi 13 juin 2009

Après quatre mois de lutte, la Coordination Nationale des personnels BIATOSS réunie ce samedi 6 juin 2009 à l’Université Paris IV (Sorbonne), continue et continuera d’opposer au mépris du Gouvernement sa ferme résolution à défendre le Service public de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Selon le rapport du Sénat n° 291 établi par M. Hugues Portelli, les "réformes" de la Fonction Publique entreprises depuis plusieurs années, notamment la loi sur la mobilité, la RGPP et la LRU, "impliquent la suppression d’un grand nombre d’emplois et contraignent les personnels concernés à la mobilité" (Commission sur le projet de loi relatif à la mobilité et aux parcours professionnels de la Fonction Publique).

Dès aujourd’hui, l’application concrète de ces "réformes" (externalisation des tâches et des missions, dispositifs d’évaluation purement comptables et arbitraires) installe dangereusement la mise en concurrence des individus et des établissements ainsi que la dégradation des services rendus aux usagers. La Coordination Nationale des personnels BIATOSS appelle l’ensemble de la communauté universitaire à continuer de manifester, par tous moyens jugés utiles, la volonté commune d’obtenir le retrait des mesures imposées. Elle entend aussi convaincre la majorité des citoyens de la nécessité de soutenir ce combat, dont les enjeux impliquent l’avenir de toute la société.

Enfin, nous tenons à exprimer nos plus vifs remerciements à Mme la Ministre, pour sa contribution au rassemblement des membres de toute la communauté universitaire. L’ampleur des manœuvres de désinformation, d’intimidation et de répression n’a pas entamé l’unité, la solidarité et la ténacité caractéristiques de notre mobilisation.

Coordination Nationale des personnels BIATOSS (06 juin 2009)

Documents joints

CNB
CNB

Navigation

Mots-clés de l'article

Sur le Web