COMPTE-RENDU Conference des Syndicats Independants et Democratiques de Palestine, Ramallah 27-28/07/07

vendredi 7 septembre 2007

Des centaines de syndicalistes de Cisjordanie ont participe a la seance d’ouverture de cette conference des syndicats independants et democratiques de Palestine (27 et 28 juillet 2007).
Les deux demi-journees de debat (vendredi apres-midi et samedi matin) ont porte sur les statuts de la nouvelle ‘’coalition’’ et la designation du ‘’comite central’’ + ’’comite executif’’ de cette nouvelle union syndicale.

Il faut preciser qu’il existe deja 3 Federations syndicales en Palestine : le PGFTU (principale orga, tres bureaucratisee, dirigee par le Fatah), le PFTU (plutot sous influence des autres forces de l’OLP, mais je n’ai personnellement jamais rencontre de militants qui s’en revendiquent...) et le syndicat islamiste cree par le Hamas.

Affirmer la creation d’une nouvelle "Coalition" syndicale presente donc le risque d’apparaitre comme une force de division supplementaire du mouvement syndical palestinien, deja considerablement affaibli par la crise politique, economique et sociale qui meurtrit ce pays depuis de nombreuses annees, et en particulier depuis l’election majoritaire du Hamas au Parlement (paralysie totale du gouvernement Hamas, puis du gouvernement d’union nationale, blocus economique des Etats europeens qui prive encore aujourd’hui des centaines de milliers de personnes de tout revenu salarie, et parallelement, deblocage de considerables fonds US et europeens pour armer des nouvelles milices a opposer a celles du Hamas...

Les syndicats presents a la conference, qui se sont crees a des dates differentes selon les secteurs professionnels, ont cependant tous affirme leur volonte d’avancer vers la constitution d’une nouvelle ‘Coalition’ syndicale interpro, independante de tous les pouvoirs, politique, financier, religieux.

Secteurs professionnels representes :

- Salaries de l’Industrie pharmaceutique

- Employes de banque

- Telecommunications (Paltel)

- Employes municipaux

- Electricite

- Infirmiers et techniciens hospitaliers

- Ambulanciers

- Chomeurs

- Salaries des Universites et ‘Colleges’ (niveau universitaire)

- Salaries de l’Agriculture

- Ophtalmologues

- Employes des Jardins d’enfants prives

J’en ai compte une douzaine au total, certains syndicats ou comites de travailleurs du secteur de la Sante semblant se recouper…

Je precise que ni Wissam (secteur Sante) ni les Municipaux de Bethlehem n’etaient presents (j’en ignore pour l’instant les raisons)…

Il semble que certaines structures aient subi des pressions des employeurs pour les empecher de participer a cette Conference…

La presse nationale a largement boycotte l’evenement, monopolisee qu’elle etait par d’autres initiatives prises in extremis par le Fatah…

Neanmoins, la conference n’a pas ete jugee ‘illegale’ (ce qui etait un risque majeur si le gouvernement pretendument independant, en realite sous tutelle du Fatah, en avait decide ainsi…). Un representant du Ministere du Travail a participe a tous les debats et organisation des votes, critiquant parfois l’insuffisance de clarte des projets de statuts, mais il a ‘’etabli’’ (valide) la Conference.

Il n’y a pas eu de debats sur le fond : qu’est-ce que le syndicalisme democratique, l’independance syndicale, pourquoi fallait-il creer une nouvelle ‘’Coalition’’ (c’est le terme qui a ete choisi, et non celui de ‘’Comite’’, qui etait egalement propose).

De meme, les projets de statuts se sont averes tres insuffisamment debattus dans les syndicats et comites de travailleurs organises a la base. Beaucoup de questions sont restees en suspens. C’est sans doute le point faible de cette sorte de "Congres", remis plusieurs fois a cause des evenements survenus ces 12 derniers mois en Palestine (crise économique, crises gouvernementales, affrontements meurtriers a Gaza et, dans une moindre mesure, dans le Nord de la Cisjordanie…). On sait par exemple que l’ancien responsable du DWRC pour Gaza (Mohammed, venu en France dans la delegation de novembre 2004) a du quitter Gaza avec sa famille suite aux menaces de mort proferees contre lui. Il est maintenant refugie en Norvege).

Il m’a ete dit plusieurs fois que tous les syndicats presents n’en etaient pas au meme stade d’avancement dans les pratiques democratiques, dans la structuration. Certains syndicats sont etablis depuis 10 ans, avec elections democratiques (ex : le syndicat des personnels des Universites, non-corporatiste puisqu’il regroupe tous les salaries du secteur, un peu comme SUD Education, et non pas seulement les profs…), alors que d’autres ont moins de 2 ans d’existence…

La non-participation de representants du syndicat des Employes municipaux de Bethlehem, pourtant tres structure et actif avant l’arrivee du Hamas au pouvoir, de meme que le depart de la Conference du syndicat des Employes des services de Sante au moment des declarations de candidature pour le Comite Executif (nul ne semblait en connaitre les raisons), m’ont laisse une certain impression de malentendu, voire de malaise.

Lors de l’etablissement des candidatures au Comite Executif (15 membres), seul le Comite Central (47 membres, designes proportionnellement a l’importance de leur syndicat ou comite) etait present. Les centaines de syndicalistes presents la veille a la séance d’ouverture n’etaient plus la… (c’etait prevu comme cela, une seance d’ouverture protocolaire avec interminable discours convenu d’un politicien gouvernemental devant une salle comble et des invites, le premier matin, puis travail en cercle restreint sur les statuts, le CC, le CE, ensuite.)

Les candidats ou les syndicats n’ont pas presente d’orientations ou de declaration de programme. Il n’y a donc eu aucun debat d’orientation. C’etait purement formel, l’objectif etait d’abord de sortir de la avec un CE elu (point de vue partage par Tony Richardson, des syndicats d’Oxford). Les SG des principaux syndicats etaient automatiquement les candidats de leur orga et Mahmoud Ziade, pour le DWRC (alors que le DWRC est une ONG et que Mahmoud ne milite dans aucun syndicat…) etait automatiquement integre a la liste.

Un probleme a donc ete souleve, hors de la Conference, par des militants qui n’y ont pas participe : celui de l’independance de la ‘’Coalition’’ par rapport au DWRC…

Les SG des principaux syndicats + Mahmoud ont ete elus au CE (seulement 3 femmes sur 15 postes).

Reste a voir maintenant qui sera elu Secretaire General de la Coalition : il y aurait 4 postulants, et pas de consensus pour l’instant…. Une (mauvaise ?) langue m’a laisse entendre que Mahmoud Ziade briguerait la tete de cette nouvelle Coalition syndicale…

Independance ?

Il a été décidé qu’une deuxième ‘’Conférence’’ se tiendrait avant l’echeance des deux ans, pour avancer sur les statuts et tirer un premier bilan.

Sur le Web