Adresse aux camarades de Sud PTT

vendredi 28 mars 2008

Saint-Denis, le 22 mars 2008

La Fédération des syndicats SUD éducation dénonce la vague de répression anti-syndicale en cours à France Télécom qui, en dépit de résultats records, continue encore et toujours sa politique destructrice d’emplois.

La direction a décidé maintenant de s’attaquer durement aux militant-es qui s’opposent à cette politique et en a désigné, arbitrairement, 4 pour les traîner en conseil de discipline suite à une action de soutien à leurs collègues d’Alès mutés à Nîmes.

France Télécom cherche à museler la contestation en s’attaquant au syndicat SUD PTT et à ses représentants.

La Fédération SUD éducation se déclare solidaire :

- des luttes des personnels contre les restructurations,

- des syndicalistes attaqués pour leur présence sur ces luttes.

NON le syndicalisme et l’action syndicale ne sont pas illégaux !

Nous soutenons SUD PTT dans sa demande d’abandon immédiat de toutes les procédures en cours.

SUD éducation sera bien entendu présent, derrière SUD-PTT ou à travers les Solidaires locaux, pour construire des actions de solidarité partout où cela sera nécessaire et assure nos camarades Jeannine, Virginie, Jean-Claude et Benoît de notre soutien inconditionnel.

Les répressions anti-syndicales se multiplient et il devient nécessaire de construire une vaste riposte intersyndicale à la hauteur des attaques.

Amitiés syndicales et solidaires,

Pour la Fédération SUD éducation,

Les co-secrétaires généraux, Maria Bianchini, Daniel Collongues, Christine Lafont, Pierre Lambert, M-H Moyne

Navigation