4 octobre 2001 : contre la guerre

jeudi 4 octobre 2001
mis à jour samedi 25 août 2007

Déclaration de la Fédération des syndicats Sud Education

CONTRE LA GUERRE

Paris, le 4 octobre 2001

Contre la guerrre,
Contre la guerre, mode de fonctionnement de ce monde,
Contre ce monde en guerre,
guerre militaire, guerre économique et financière

Nous nous situons résolument du côté de ceux qui souffrent des dommages colatéraux, populations civiles asservies, populations condamnées à la misère, travailleurs licenciés, précaires et chômeurs.

Nous refusons autant les ripostes militaires que les attentats terroristes.
Nous condamnons la croisade du Bien contre le Mal, la supériorité de la civilisation occidentale affirmée par le condottiere Berlusconi.

Nous nous opposons à la mise en place d’une économie de guerre (déjà décidée en Italie) dans les Etats européens.

Ni talibans fondamentalistes, ni talibans du pétrole, ni talibans de la finance.

Contre ce monde en guerre
Un autre monde est possible

Aujourd’hui, tous ceux qui s’opposent à la mondialisation capitaliste doivent dire haut et fort que ce système qui sème l’horreur, la mort et la misère n’est pas un horizon indépassable.
Nos refus de la violence aveugle, nos révoltes contre l’insupportable, nos résistances multiples à la logique économique doivent se cristalliser pour contruire l’espoir ensemble.
Salariés de l’éducation, avec l’ensemble des travailleurs, nous devons nous opposer sur notre terrain à la participation de la France à l’aventure de la guerre annoncée. Les syndicats, tous les syndicats, doivent prendre leurs responsabilités pour arrêter la marche vers la guerre.

Sud Education appelle donc en toute logique à la manifestation à l’initiative du réseau "Faut réagir" samedi 6 octobre à 15 heures Place de la République.
Il participera également au rassemblement du 11 octobre Place de l’Opéra.