Spécial premier degré

Le journal entier en PDF :

PDF - 1.2 Mo
Journal fédéral premier degré en PDF

Articles publiés dans cette rubrique

samedi 21 avril 2012
mis à jour dimanche 22 avril 2012

Pour une école publique, laïque, égalitaire et émancipatrice

Plusieurs syndicats ont participé à la rédaction des articles de ce numéro : les syndicats 09, 13, 22, 37, 50, 56, 61, Mayotte et Créteil. La coordination a été assurée par la commission fédérale « premier degré » de Sud éducation. Sud éducation (Solidaires, Unitaires et Démocratiques) ne se limite pas au premier degré mais défend tous et toutes les salarié-es de l’éducation. Ainsi, vous retrouverez nos militants dans les luttes aux côtés des stagiaires, des précaires, des enseignants de la maternelle à (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

RASED : du Réseau d’Aides au Réseau DEAD

Le sort des RASED a été arrêté en septembre 2008 quand, Rue de Grenelle, on a programmé la disparition de 2 ou 3 000 postes chaque année jusqu’à l’agonie. Une disparition programmée depuis longtemps Parallèlement, Xavier Darcos a entériné la réforme des programmes de juin 2008, la « libération du samedi matin », l’institution de l’accompagnement éducatif au collège, de l’aide personnalisée et des stages hors temps scolaire pour les élèves de CM. Souvenons-nous de ces propos, d’octobre 2008 : « Toutes les (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

L’école à deux ans, certes, mais dans quelles conditions ?

C’est à la maternelle que l’enfant rencontre l’école pour la 1ère fois. L’accueil des tout petits, leur socialisation dans un espace scolaire privilégié est sa spécificité. Cet accueil a été respectueux de ses capacités, ses besoins et ses droits, si l’enfant a été accueilli(e) comme une personne, s’est senti(e) en sécurité dans un cadre bienveillant. Il/Elle aura alors des chances de trouver sa place dans le système scolaire et de s’en servir pour apprendre et progresser. De même pour ses parents s’ils sont (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Non à la mise en place de casiers scolaires !

Ne livrons pas les élèves au Livret personnel de compétences !

Dans le cadre de la mise en place du « Socle commun de connaissances et de compétences », qui forme le noyau de la Loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École du 23 avril 2005 (nº 2005-380), un arrêté du 14 juin 2010 (MENE1015788A) et une circulaire du 18 juin 2010 (nº 2010-087) imposent désormais aux enseignants dès le CE1 la validation de livrets de compétences (LPC), qui a la « double fonction » « d’outil institutionnel attestant la maîtrise des sept compétences du socle commun » et « (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Évaluations nationales : c’est toujours non !

Pour le ministère : « Les élèves de classe de CE1 et de CM2 sont évalués en français et en mathématiques. Ces évaluations situent les acquis de chaque élève par rapport aux objectifs définis dans les programmes. À partir de ce constat, les enseignants apportent une aide personnalisée aux élèves qui en ont besoin. Une synthèse nationale est effectuée et contribue au pilotage du système éducatif. Les résultats globaux et anonymes de la France entière, des académies et des départements sont publics. » Pourquoi (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

L’École n’est pas une entreprise , l’Éducation n’est pas une marchandise.

Depuis plusieurs années, une accumulation de dispositifs divers secoue l’Éducation Nationale. Des mesures aussi disparates que la suppression de l’école le samedi matin, l’instauration de l’aide personnalisée, les stages de remise à niveau CM1-CM2 maintenant expérimentés au cycle 2, les évaluations standardisées en CE1 et CM2, la multiplication des postes à profil, l’attribution de primes, la quasi-suppression de la carte scolaire, l’introduction du livret personnel de compétences qui sert à valider le (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Le malaise des enseignants

Il y a un vrai malaise chez les enseignants. Nombreux collègues le disent : Ils souffrent. [FIN P] Combien d’entre nous, quand nous sommes arrivés dans le métier ont été accueillis par nos « anciens » par : « Bienvenue dans la grande maison… » Nos propres enseignants nous accueillaient ainsi fiers de leur travail accompli. Et aujourd’hui accueillons-nous nos anciens élèves ainsi ? Ou par : « tu es fou/folle de vouloir faire ce métier » ? Ce petit aspect des choses en dit long sur une profession mise à (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Gérons l’école autrement : à bas les chefs !

À sa création, notre syndicat a regroupé des militant-e-s d’horizons et de cultures syndicales différents. Un certain nombre venait de prendre part aux luttes anti-hiérarchiques. Ils ont participé à la conception d’une école différente et plus démocratique. Sud éducation veut changer l’école Dans le premier degré, nous avions l’expérience de la lutte contre les maîtres-directeurs et celle du refus d’inspection. Même si ce dernier aspect des choses est resté minoritaire et a perdu avec le temps le (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Mayotte ou l’école des inégalités

À Mayotte, si quel qu’un vous dit « je suis enseignant dans le premier degré », vous ne pourrez pas lui répondre « ah, alors vous êtes professeur des écoles… » En effet, et contrairement à la métropole, cinq cas de figures peuvent relever de cette assertion. Soit vous êtes un « vieux d’la vieille » , c’est à dire un ICDM (Instituteur de la Collectivité Territoriale de Mayotte) on vous a recruté il y a déjà pas mal de temps (avant 2005) : si vous êtes très ancien on vous a recruté avec un niveau cinquième de (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Du déterminisme génétique aux lois sécuritaires

(et aux besoins du Marché !)

Le premier rapport Benisti (député UMP) énonce que, dès son plus jeune âge, tout individu est un délinquant potentiel. D’où la proposition d’un dépistage précoce, dès la crèche, des bébés agités pour prévenir la délinquance. Dans le second rapport, Benisti récidive, c’est la prévention de la délinquance des jeunes qui est l’enjeu. De ces 2 rapports peu contestés , une loi a vu le jour , qui, si elle a provoqué pas mal de réactions dont celle du Syndicat de la Magistrature, n’en reste pas moins très méconnue : la (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

« SIRHEN » : le fichage informatique continue !

Un nouveau décret (nº 2012-342 du 8 mars 2012) « portant création d’un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « SIRHEN » relatif à la gestion des ressources humaines du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative » officialise le fichage informatique des personnels. « Ce traitement automatisé réunira les différentes bases de gestion de données de ressources humaines existantes en un seul nouveau traitement qui aura pour objet : la gestion administrative (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

TIC… : au service de l’Enseignement ?

Interview de Laurent Draghi, animateur informatique pendant 12 ans, dans le Morbihan puis dans les Côtes-d’Armor. Comment devient-on animateur TICE ? J’utilise depuis bien des années l’outil informatique dans ma pédagogie. J’ai troqué ma vieille imprimerie « Freinet » pour un ordinateur. Je pratiquais le texte libre en classe. En 1995 j’ai découvert le courrier électronique et j’ai multiplié les correspondances scolaires avec des classes en France mais aussi au Mexique, au Québec… Avec mes élèves, à (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Une autre école ?

Les militants de Sud éducation militent pour une autre école. Enseignants et syndicalistes nous ne nous intéressons pas uniquement à nos simples conditions de travail mais aussi à tous les aspects de l’Éducation. Beaucoup d’entre nous suivent les travaux des mouvements pédagogiques comme l’ICEM (pédagogie Freinet), les mouvements de pédagogie institutionnelles (F. Oury), le GFEN (Éducation Nouvelle), l’AFL (association française de la lecture)…, mais malheureusement sont confrontés aux difficultés (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Une précarité inacceptable !

Le 1er mars 2012, le Parlement a adopté la loi sur la résorption de la précarité dans la fonction publique. Un protocole d’accord avait été signé en 2011 par toutes les organisations syndicales représentatives sauf deux, dont Solidaires. La destruction du statut de fonctionnaire par le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux a été le principal objectif du gouvernement dans ces « négociations ». De fait, un nombre croissant de postes est pourvu en personnels précaires par l’Éducation nationale ou par (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Défendons l’École Publique

Contre la mise sous surveillance de l’école, des élèves et des personnels Contre la multiplication des injonctions hiérarchiques en matière de pratique professionnelle. Contre le management hiérarchique (inspection, entretien d’évaluation, pacte de carrière). Contre la culture de l’évaluation permanente et la logique de « compétences » qui portent en elles la mise en concurrence des écoles et la normalisation des pratiques pédagogiques. Contre la mise en concurrence des personnels : avancement (...)  >> Lire la suite...
samedi 21 avril 2012

Faisons respecter nos droits syndicaux…

Les Réunions d’Information Syndicale : « RIS » Tous les personnels ont droit à 1h mensuelle. Les organisations syndicales peuvent organiser, pendant les heures de service, des réunions mensuelles d’information (article 5 du décret du 28 mai 1982). Ces réunions sont ouvertes à tous les collègues, syndiqué-es ou non. Pour des raisons de service, dans le premier degré, le ministère de l’Éducation nationale a autorisé des RIS par demi-journée. Cela se traduit souvent par 2 réunions d’information syndicale (...)  >> Lire la suite...
dimanche 18 mars 2012
mis à jour jeudi 18 octobre 2012

Journal fédéral premier degré en PDF

Mars 2012

Journal fédéral premier degré en PDF  >> Lire la suite...

Navigation

Mots-clés de la rubrique