Répression anti-syndicale

Pour contacter la commission "répression" de Sud Education : comrep@ras.eu.org


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 9 octobre 2012

Stop à l’acharnement contre les militants syndicaux à paris 1 !

Communiqué de presse du 07 octobre 2012

Les organisations soussignées demandent l’abandon par l’Université Paris 1 des poursuites contre un syndicaliste de SUD Étudiant convoqué mardi 09 octobre 2012 pour répondre de l’accusation fantaisiste de violences. Jugé plus tardivement que les trois autres syndicalistes, il est accusé de violences à l’encontre de membres du MET (groupe étudiant de droite-extrême), le 3 avril 2012 lors des élections étudiantes. Les poursuites de l’université contre ce militant, mineur au moment des faits, sont (...)  >> Lire la suite...
vendredi 23 novembre 2007

Le mouvement lycéen de 2005 devant les tribunaux

Communiqué de presse du collectif de soutien au victimes de la répression du mouvement 2005

Huit jeunes étaient convoqués jeudi 22 novembre 2007 au TGI de Paris, accusés de dégradation de biens publics et de violences en réunion. Les faits remontent au 20 avril 2005, jour de l’occupation d’une annexe désaffectée du ministère de l’Éducation Nationale dans le cadre de la mobilisation lycéenne contre la loi Fillon entre janvier et avril 2005. Lors de l’évacuation, 200 personnes ont été interpellées et conduites dans des commissariats parisiens. Les violences policières, systématiques contre les (...)  >> Lire la suite...
vendredi 9 novembre 2007
mis à jour samedi 1er décembre 2007

La solidarité n’est pas un délit ! Les manifestants ne sont pas des criminels !

Appel à soutenir David Prévot, enseignant poursuivi pour sa présence aux côtés des lycéens en grève contre la Loi Fillon au printemps 2005. Procès le 10 décembre 2007 au TGI de Paris Pour déconstruire les acquis sociaux et le droit du travail, le gouvernement poursuit sa campagne médiatique de déconsidération du mouvement social et de répression. Parallèlement aux attaques contre le droit de grève (service minimum), la criminalisation des résistances s’accentue, frappant aussi bien ceux qui s’opposent (...)  >> Lire la suite...
vendredi 26 octobre 2007
mis à jour lundi 10 décembre 2007

Procès de l’annexe du MEN, jour J pour David : RASSEMBLEMENT À 12 H 30 DEVANT LE TGI DE PARIS !

La Fédération des syndicats SUD Éducation appelle à la grève lundi 10 décembre pour soutenir David et ses co-inculpéEs (voir le préavis). Une mobilisation aura lieu dès 12h30 au tribunal de grande instance de Paris (Mo Cité). Suite à l’occupation d’une annexe du ministère de l’éducation nationale le 20 avril 2005, David Prévot, enseignant et militant de SUD Éducation, comparaît au tribunal le lundi 10 décembre avec des lycéens majeurs. Il existe une pétition en ligne et un appel intersyndical, ainsi que des (...)  >> Lire la suite...
mercredi 20 décembre 2006
mis à jour mardi 9 janvier 2007

Suspension d’un professeur des écoles à Marseille

Courrier adressé par la Fédération SUD Education au Ministre de l’Education nationale

Fédération des syndicats SUD éducation à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale. Saint Denis, le 19 décembre 2006. OBJET : suspension d’un professeur des écoles à Marseille. Monsieur le Ministre, Nous venons d’être informés de la suspension à partir du jeudi 21 décembre de notre collègue Erwan Redon, professeur des écoles à l’Ecole élémentaire La Paix, Marseille 6ème. Nous protestons vigoureusement contre cette mesure conservatoire qui précède une procédure disciplinaire envisageant une lourde (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mai 2006
mis à jour vendredi 26 mai 2006

Rapport de synthèse de l’assistance juridique anti-cpe

La répression policière et judiciaire du mouvement d'opposition à loi sur l'égalité des chances, de février à mai 2006.  >> Lire la suite...
vendredi 7 avril 2006

Tous ensemble contre la répression !

Face à des mobilisations de millions de personnes, le Gouvernement refuse de céder. Ce faisant, il porte l’entière responsabilité de la violence qui accompagne les manifestations contre la loi sur l’égalité des chances. Plus de 5000 arrestations ont eu lieu, des procès se déroulent. Comme l’an dernier à l’encontre des lycéens en lutte contre la loi Fillon, comme lors des événements de novembre dernier dans les banlieues, il s’agit d’une justice expéditive et répressive sur consigne du gouvernement. Nous (...)  >> Lire la suite...
jeudi 9 juin 2005

Répression - Fillon : réagissons !

Cela s’est passé à Lille, jeudi 7 avril, pendant une manif de lycéens ; mais aussi au Mans, à Béziers, Paris, Toulouse ... En réponse aux inquiétudes et revendications des lycéens, Fillon a lâché ses chiens de garde contre des adolescents : "A chaque fois qu’une tentative de blocage aura lieu il y aura une intervention"... (Assemblée Nationale, le 7 avril) Les "interventions" = matraquages, arrestations massives, gardes à vue traumatisantes, humiliations et violences dans les locaux de la police, (...)  >> Lire la suite...
jeudi 28 avril 2005
mis à jour samedi 30 avril 2005

Appel à soutien des lycéens

APPEL A TOUTES LES ORGANISATIONS, LYCEENNES, ETUDIANTES SYNDICALES, de PARENTS, de DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME Après les violences policières et la répression contre le mouvement lycéen, qui avaient déjà donné lieu à plusieurs mises en examen, les interpellations massives (entre 150 et 180 en fonction des informations) des lycéens qui occupaient la Direction de l’évaluation et de la prospective du ministère de l’Education Nationale, bd. Pasteur à Paris, leur garde à vue dans différents postes de (...)  >> Lire la suite...
jeudi 14 avril 2005
mis à jour lundi 18 avril 2005

Lycéens en comparution immédiate

Communiqué de Sud Education Paris

Quatre lycéens-Es (deux du lycée J. Jaurès et un de E. Cotton, de Montreuil, ainsi qu’un du lycée Bergson de Paris) passent en comparution immédiate ce jeudi 14 avril au tribunal de Bobigny, après l’occupation de l’inspection académique mardi après-midi. Les lycéens de plusieurs établissements du 93 sont et seront présents, ainsi que la FCPE 93 qui appelle à envoyer un message à l’IA du 93 pour qu’il retire sa plainte et Sud éducation Paris. Hier un élève au moins a été interpellé à la manifestation (...)  >> Lire la suite...
mercredi 13 avril 2005
mis à jour jeudi 14 avril 2005

Poursuite du mouvement lycéen : la police s’essouffle...

Récit de la journée du 11 avril 2005... transmis par Sud Education Paris

A 8 heures ce matin, le lycée Montaigne, dans le VIème arrondissement à Paris, a été investi par environ 300 lycéens, provenant de Montaigne et d’autres lycées, et quelques étudiants. Toutes les issues, et les escaliers, ont été barricadés grâce à des armoires, des tables et des chaises. Des échauffourées violentes ont suivi l’entrée de nombreux policiers et de gendarmes dans l’établissement ; tables volant sur les agents ; matraquage et gazage de lycéens. Suite à cela, une centaine d’occupants est parvenue à (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 décembre 2004
mis à jour mercredi 26 juillet 2006

Union SUD Nettoyage

L’Union SUD Nettoyage qui regroupe des syndiqué-e-s de divers secteurs d’activités (les administrations, la SNCF, la Poste, la santé..... mais aussi le secteur privé : l’hôtellerie, les centres commerciaux, etc...) est particulièrement visée par la discrimination syndicale organisée par le patronat de cette branche d’activité. Par ce fait, elle tente d’empêcher l’organisation syndicale choisie par une partie des travailleurs du nettoyage de pouvoir les représenter. Le cas le plus médiatique est celui de (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 décembre 2004
mis à jour dimanche 5 décembre 2004

SUD Rail

A la SNCF la répression syndicale est moins forte que dans d’autres entreprises. C’est dû à de fortes culture et présence syndicale. Par contre, dans le groupe SNCF Participations, où se trouvent l’ensemble des filiales et où le rapport de force des organisations syndicales est nettement moins conséquent, la répression syndicale existe. La répression syndicale au sein de la SNCF a lieu essentiellement lors des grandes grèves et il est vrai que lors du conflit des retraites, la direction a été plus (...)  >> Lire la suite...
jeudi 2 décembre 2004
mis à jour dimanche 5 décembre 2004

SUD Culture

SUD Culture, de par son champ de compétence qui rassemble aussi bien des salariés de droit public que de droit privé (ministère de la culture, spectacle vivant, intermittents, éducation populaire, secteur socioculturel...), se trouve régulièrement confronté aux différents aspects revêtus par une politique patronale (Etat employeur inclus) de remise en cause des droits syndicaux et de répression des militants aujourd’hui en pleine expansion. Du fait des règles iniques actuelles en matière de (...)  >> Lire la suite...
mercredi 1er décembre 2004
mis à jour dimanche 5 décembre 2004

Tract du Réseau Syndical Interpro

Le MEDEF et son gouvernement veulent casser tous nos acquis sociaux, nos statuts, nos salaires et faire de nous et de nos enfants leurs esclaves ! Salariés, c’est dans la lutte syndicale interprofessionnelle qu’on peut s’y opposer ! Alors faisons respecter les libertés syndicales ! Ces derniers mois, les luttes sociales se sont multipliées. Les salariés ont du résister à une succession d’attaques sans précédents : casse de la Sécu (Retraites, Assurance-maladie, ...), remise en cause des (...)  >> Lire la suite...
mercredi 1er décembre 2004
mis à jour dimanche 5 décembre 2004

Sans casque, ni bouclier : la répression au Ministère de l’Intérieur

Socle de l’autorité régalienne d’Etat, le Ministère de l’Intérieur est, pour l’œil militant scrutant les dysfonctionnements répressifs, doublement intéressant car : il participe pleinement du contrôle social la culture de résistance y est bien moindre qu’ailleurs (ainsi beaucoup y estiment que comme la Police c’est l’Ordre et l’Ordre c’est la droite ou que la hiérarchie a raison parce qu’elle est la hiérarchie.., tout collègue « marqué à gauche » ou s’opposant de manière appuyée à l’arbitraire, se place (...)  >> Lire la suite...

Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Sur le Web