Novembre 2002


Articles publiés dans cette rubrique

 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

Edito

Le ministre de la Fonction Publique et de la réforme de l’État, Jean-Paul Delevoye l’a dit lui-même, la décentralisation est porteuse d’inégalités nouvelles : "Quand vous donnez plus de libertés (sic !), les territoires les plus riches deviennent plus riches et les territoires les plus pauvres deviennent plus pauvres" (Le Monde de l’Économie, 29.10.02). Pourquoi alors cet empressement des plus hauts représentants de l’Etat à marteler la nécessaire "décentralisation", qui accroîtrait des inégalités déjà (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

A Faen, Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT, Unsa-Education

Copie à Fnec-FP-FO, CNT

Saint-Denis, le 22 octobre 2002 Camarades, Après vous être adressés au Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin pour lui faire part de votre inquiétude concernant les choix budgétaires en matière d’éducation et de recherche, vous avez décidé d’appeler les personnels de l’éducation et de la recherche à la grève le 17 octobre. La Fédération des syndicats SUD-Education, que vous avez tenue à l’écart des discussions ayant mené à votre décision, a également appelé les personnels à se mettre en grève le 17 octobre, (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

1er degré : En avant vers l’école libérale !

Quelques rappels... Le rapport Moisan-Simon (1997) a relancé l’idée de directeurs-chefs d’établissement et supérieurs hiérarchiques. Dans ce contexte, le mouvement des directeurs initiés par la FSU, la CFDT et l’Unsa est au mieux lourd d’ambiguïtés, au pire complice. En septembre 98, la même Mme Moisan, Inspectrice Générale de l’EN a clairement énoncé 2 principes : l’échec scolaire n’est pas une question de moyens mais de performances de l’enseignant ; en conséquence de quoi elle s’est déclarée favorable à une (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

2nd degré. Des réformes dangereuses pour les personnels et le droit à l’Éducation

Favorables à l’interdisciplinarité, nous pensons qu’elle doit être développée avec de vrais moyens pour donner plus de sens aux apprentissages. Pour les ministres successifs, les dernières réformes ont surtout été l’occasion de réduire les horaires et les coûts en adaptant l’École aux projets souvent méconnus du Medef, de la commission européenne, de l’OMC. Pas étonnant que la droite au gouvernement se garde de revenir sur cette adaptation de l’École aux besoins du libéralisme. L’influence des intérêts (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

Conseillers d’orientation psychologues : missions et statuts en danger !

Collégiens, lycéens de l’enseignement général, technologique ou professionnel, étudiants, parents d’élèves, apprentis, adultes en recherche de formation, le large public qui sollicite les services d’orientation de l’éducation nationale dans les centres d’informations et d’orientation (CIO) ou dans les établissements scolaires a une idée précise du rôle des conseillers d’orientation psychologues (COP). Les COP apportent informations (sur les études, les métiers et notamment sur la relation formation/emploi) et (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

APRÈS LE BULL-DOZER ALLEGRE, LA DROITE ROULEAU-COMPRESSEUR !

Derrière le discours sur la nécessaire modernisation du système éducatif se cache la volonté de faire basculer le service public dans le secteur marchand. Or, la marchandisation de l’école ne peut avoir que des effets pervers en terme d’égalité d’accès aux savoirs, aux diplômes, pour tous et partout ; en termes de gratuité, de laïcité, d’indépendance par rapport au monde de l’entreprise et/ou aux pouvoirs locaux. Le processus de privatisation est très avancé aux Télécoms, à la Poste, dans les transports (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

EXTRAIT DE L’APPEL CONTRE LE PROJET DE LOI SUR LA SECURITE INTERIEURE

Le nouveau projet de Nicolas Sarkozy est toujours aussi inquiétant.(...) Le gouvernement a décidé d’entrer en guerre contre les pauvres. (...) Parce qu’il vise, pêle-mêle, les mendiants, les sans domicile fixe, les jeunes, les gens du voyage, les prostitués, les militants qui mèneraient des actions revendicatives, ce texte institue une République où la pauvreté est constituée en délit et où la manifestation d’une révolte devient un crime.(...) Lutter contre l’insécurité, (...) ce n’est pas désigner les (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

NON A L’ABANDON DU SERVICE PUBLIC D’EDUCATION ADAPTE !

(Interview du Collectif Enseignants-Educateurs de l’EREA de Montélimar)

Après une grève longue (4 semaines) et difficile, pouvez-vous décrire le contexte et les motifs de votre lutte ? L’EREA de Montélimar a un personnel assez stable. L’ambiance entre les catégories est bonne, le taux de syndicalisation, pour l’instant, très bas. Il n’y a eu depuis sa création qu’un mouvement dur qui répondait à des problèmes internes. Nous réclamons une réduction du temps de travail proportionnelle à celle légitimement obtenue par nos collègues de classe qui ont les memes qualifications et (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

La fin des Maîtres d’Internat-Surveillants d’Externat ?

5600, c’est le nombre de postes de MI-SE qui ne seront pas renouvelés fin 2002. Leur "statut ne répondant plus aux exigences de l’école", ils seront remplacés par un nouveau corps : les assistants d’éducation. Ce qui étonne, c’est le radicalisme de Luc Ferry. Plutôt que de modifier leurs missions et de revoir leur statut, il met en place un nouveau dispositif. Vous avez été bien gentil, merci. Maintenant dehors ! L’objectif est écrit noir sur blanc dans un communiqué de presse du ministère en date du 25 (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

Quel pouvoir ont donc les Commissions Paritaires ?

YF*, ouvrière d’entretien et d’accueil en collège, veut défendre ses droits et sa dignité. Elle est donc en conflit bien souvent avec sa hiérarchie, l’intendant en particulier. Et elle adhère à SUD. Comme elle est en outre handicapée, elle demande une mutation sur tout poste aménagé. La mutation, elle l’obtient, le poste aménagé non. D’ailleurs, les services médicaux du Recteur confessent, désolés, qu’il n’y en a pas sur le département. YF rejoint son nouveau poste, à 60 km de chez elle, d’où des frais de (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

Dans l’Education nationale aussi, la précarité tue !

Depuis l’été dernier, les militants de SUD Éducation s’étaient mobilisés dans l’académie de Clermont-Ferrand pour tenter d’obtenir la réintégration de notre camarade Georges Mucha, maître auxiliaire en lycée professionnel et "viré" avec onze années d’ancienneté. Plus de 1 000 signatures recueillies sur la pétition avaient été envoyées au rectorat de Clermont-Ferrand ainsi que de nombreuses lettres des syndicats SUD Éducation Dans cette lutte difficile -un rassemblement devant le rectorat début septembre, un (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

La p’tite lutte qui monte, qui monte, qui monte...

Rappelons-nous. En mars dernier, le candidat Jospin, dressant son bilan et en soulignant les aspects les plus positifs, n’en finissait pas de se féliciter de la création des emplois jeunes. Dans le même temps, les emplois jeunes en exercice, réunis nationalement en assemblée générale, votaient une plate forme revendicative sur laquelle ils se battent toujours aujourd’hui. Les deux revendications les plus importantes en sont : 1) Titularisation sans condition de concours ni de nationalité, 2) Contre (...)  >> Lire la suite...
 novembre 2002
mis à jour samedi 15 janvier 2005

Déclaration de SUD-Education à la manifestation nationale Sans papiers du 19 octobre

"Dans de nombreuses villes aujourd’hui, des militants de SUD Education sont dans les manifestations aux cotés des Sans-Papiers. Par leur mobilisation qui n’a jamais disparu depuis 96, et par le nouvel élan que trouve celle-ci depuis deux mois, les Sans-Papiers prouvent à tous les gouvernements de France et d’Europe qu’on ne règle jamais les problèmes en obligeant des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants à vivre cachés et sans droits. Les militants de SUD-Education sont à vos cotés dans un combat (...)  >> Lire la suite...