Mars 2002


Articles publiés dans cette rubrique

 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Editorial

"Tolérance zéro" : absence totale de tolérance... beau programme... La régression sécuritaire en cette saison électorale s’en donne à cœur joie. La surenchère répressive occulte toute réflexion sur l’enseignement. Il est d’ailleurs remarquable de constater que la question de l’école n’est abordée que sous l’angle sécuritaire. Pourtant, de manière parfois plus discrète, certains avancent leurs pions. Que ce soit dans le programme du RPR ou dans la politique menée actuellement par le ministère de l’Education (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Rythmes scolaires dans le 1er degré

A Paris, la lutte continue !

Depuis le 18 janvier, les enseignants des écoles parisiennes sont fortement mobilisés (grève reconductible, assemblées générales regroupant jusqu’à 600 personnes, manifestations) contre la tentative, de la part de la Mairie et du Rectorat, d’imposer à l’arraché une nouvelle organisation du temps scolaire. L’action va se poursuivre, au moins jusqu’au 15 mars, échéance fixée pour la décision définitive. SUD-Education s’est engagé à fond dans cette lutte et entend la faire aboutir positivement, car les enjeux (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

500 postes pour la Loire-Atlantique !

Les raisons de la colère

Un mouvement de grève reconductible mené par une intersyndicale large, avec des Assemblées Générales décisionnelles précédées d’AG de secteurs. Le souci d’impliquer les parents et de les faire participer au mouvement. Une revendication claire : 500 postes. Chronique d’un mouvement pour le service public d’éducation, fort et populaire, comme il n’y en avait pas eu depuis longtemps en Loire Atlantique. Notre département n’est pas le seul à être sous-doté, mais il est un de ceux où se sont accumulés les (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Carte scolaire dans le Tarn

Jeu de massacre contre les écoles rurales et les ZEP

Quand l’Administration publie son projet de carte scolaire, la surprise laisse vite la place à la colère : 38,5 postes fermés, dont 2 rendus au ministère, face à 31,5 possibilités d’ouverture (dont 8 qui sont des régularisations d’ouvertures opérées à la dernière rentrée) quand le SNUIPP et SUD estiment les besoins à une centaine de postes. L’analyse des choix de l’administration démontre une attaque sans précédents contre l’école rurale au sud et au nord du département ainsi que dans les ZEP et REP. (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

ARTT chez les IATOSS

un bilan nécessaire Depuis le 16 octobre, date à laquelle elles ont signé la convention cadre sur l’ARTT dans l’Education nationale, les 14 organisations signataires n’ont pas soutenu les personnels mobilisés contre les dispositions contenues dans le dit accord. Au contraire, elles continuent de siéger au Comité Technique Paritaire et autres comités de suivi, avec l’intention de négocier établissement par établissement, service par service, les modalités d’application de cet ARTT. En cela, elles sont (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Réduction du Temps de Travail

L’éviction des profs

La mise en œuvre de L’ARTT dans la fonction publique n’est-elle que le cheval de Troie d’une déréglementation sournoise des conditions de travail et d’une mise en cause des statuts ? À observer le contenu et les effets des premières mesures d’application du décret Sapin (un "bois" dont on fait aussi les cercueils...), il n’est plus vraiment possible d’en douter. Selon une stratégie maintenant bien éprouvée, la déconnexion des champs d’application comme la "décentralisation" des négociations cherchent (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Les personnels ne s’y sont pas trompés !

En passant de 5% en 2001 à 10% en 2002, SUD-Paris double son score aux élections professionnelles des secrétaires d’administration scolaire et universitaire prouvant ainsi que ses positions aux côtés des personnels fortement mobilisés contre la mise en place du dispositif ARTT étaient justes et trouvaient un réel écho chez les IATOSS en lutte. A l’université de Besançon, SUD obtient 15% des voix et une élue chez ces mêmes personnels au Conseil d’administration dans un contexte de lutte contre la (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Coup de grisou sur l’académie de Lille

Depuis quelques années le ministère de l’Education nationale attribue à chaque académie un indicateur de concentration des difficultés sociales. Sans surprise (taux de chômage le plus important, espérance de vie la moins longue...) c’est une fois encore l’académie de Lille qui obtient l’indicateur le plus élevé de métropole. Le Nord/Pas-de-Calais est donc, officiellement, la région où les difficultés sociales sont les plus grandes. Si ce constat semble appeler un certain nombre de mesures visant à lutter (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Réforme des collèges

Le prétexte de la pédagogie

Après avoir tenté dans notre précédent numéro une critique de l’idéologie libérale à l’oeuvre dans la réforme Lang des collèges (dérégulation du système scolaire par la contractualisation des établissements, glorification des compétences acquises "tout au long de la vie" et opposées aux savoirs), nous l’abordons ici sous l’un de ses travestissements les plus hypocrites : celui de la pédagogie." Dans "Qu’apprend-on au collège ?", le best-seller du conseil national des programmes sous-titré "pour comprendre ce (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Emplois-Jeunes de l’Education nationale

Où en est-on ? Environ 89 550 jeunes sont passés par ce dispositif dans l’Education nationale, qui en emploie à ce jour 70000. Le 6 juin 2001, au cours d’une conférence de presse, Elisabeth Guigou énumérait les mesures "en faveur" des emplois-jeunes. 6 mois après, voyons ce qui a été fait. Deux mesures seront sans doute effectives : la prolongation à 5 ans des contrats initialement d’une durée inférieure et le prolongement jusqu’au 30 juin 2003 de tous les contrats conclus avant le 30 juin 1998. Dans (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Technologies de l’Information et de la Communication

Quand l’usage libéral d’une technique moderne s’érige en modernité

L’alibi pédagogique a été de courte durée. L’instrument informatique promis à résoudre les problèmes de démotivation des élèves, manque d’encadrement, matériel, suivi individualisé... peine à faire ses preuves. Le prof. convaincu par l’outil extraordinaire que pourrait être cet instrument se retrouve le plus souvent en situation "technique". Apprendre les "gestes" pour rechercher l’information (sur les lieux scolaires pour quelques uns, à domicile pour les "nantis"), devient l’acte "pédagogique" essentiel. (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Lycée des métiers

Beaucoup plus qu’un problème "scolaire" : le salarié dont rêve le MEDEF

Jean-Paul Mauduy, président du MEDEF Rhône-Alpes, interviewé dans Formations professionnelles initiale et continue, revue éditée par l’académie de Grenoble, numéro spécial octobre 2001 déclarait : "Ce principe de formation tout au long de la vie nous sera sans doute fort utile lorsque nous serons confrontés au déficit démographique des années 2005. Un déficit d’environ 100 000 personnes par an ! Pour combler ce creux, la logique voudrait que les jeunes entrent plus tôt sur le marché du travail. Nous (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Mc Do, une victoire obtenue, mais ce n’est pas fini

Nous publions un bilan provisoire de la grève de chez McDo qui décrit le rapport entre les grévistes, les soutiens et les syndicats ainsi que les clés du succès. Pourquoi et comment cette grève lancée au départ par une poignée de jeunes, la plupart sans aucune expérience syndicale ou politique, a-t-elle pu réunir autour d’elle un vaste mouvement de solidarité ? Comment et pourquoi le géant esclavagiste Mac Do doit-il "battre en retraite" ? Ceux qui ont eu la chance de participer aux "samedis noirs" - (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Appel en vue de l’organisation d’un forum "anti-Villepinte"

Résistance face à la violence économique, sociale, politique et policière

En octobre 1997, lors du "colloque de Villepinte", Lionel Jospin, accompagné de plusieurs ministres, annonçait sa ferme intention de "lutter contre l’insécurité et la délinquance". Ce faisant, le Premier ministre officialisait le ralliement définitif de la gauche gouvernementale à un discours sécuritaire jusque là plus assumé par la droite. Depuis, cette orientation sécuritaire n’a cessé d’être réaffirmée[...] À la suite de l’acquittement d’un policier, responsable de la mort d’un jeune de Mantes-la-Jolie (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Marche nationale des sans-papiers, de Marseille à Paris, du 23 mars au 27 avril

Chirac/Jospin, plus de promesses, régularisez maintenant !

Une manifestation nationale de Denfert-Rochereau à Matignon accueillera les marcheurs le 27 avril Départ : samedi 23 mars 2002 sixième anniversaire de l’occupation de St Ambroise qui marqua le début de la longue lutte des sans-papiers. Arrivée : samedi 27 avril Audience sera demandée à l’Elysée, à Matignon, à l’Assemblée nationale et au Sénat. Chaque collectif constituera des équipes de marcheurs. La participation des soutiens est essentielle -accompagnement, information, mobilisation, (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Pas de loi raciste

une peine point barre !

Plusieurs milliers de personnes de nationalité étrangère, mais dont l’essentiel de la vie est en France, sont contraintes chaque année à quitter le territoire français après avoir accompli une peine consécutive à une condamnation. Ces personnes expulsées sont conjoint(e)s de Français, parents d’enfants français et résidant en France depuis longtemps, souvent depuis leur enfance. Elles ne connaissent habituellement pas le pays dont elles sont originaires ou dont elles ont la nationalité. L’Appel contre le (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Croisade anti-fumette

Selon l’Académie nationale de médecine et l’Office parlementaire des choix scientifiques, la consommation de cannabis induirait une "dépendance physique" et constituerait un "sas d’entrée vers l’héroïne". C’est en évoquant les éventuelles conséquences de la fumette sur les résultats scolaires que les rapporteurs de ces instances ont illustré leur théorie : "On n’a jamais vu un fumeur de cannabis en tête de classe" ! Leurs conclusions soulèvent la protestation de scientifiques, dont le Pr Tassin qui (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

La sociologie de Bourdieu ou la radicalité complexe

Nous publions ici un texte de Philippe Corcuff, maître de conférences en science politique à l’université de Lyon 2, ancien élève de Pierre Bourdieu. Après la disparition de ce dernier, il nous semblait nécessaire, au-delà de l’exercice obligé de l’hommage, d’inciter notre lectorat à se pencher sur l’œuvre d’un auteur marquant dans notre champ professionnel et plus largement dans le mouvement social. Les néo-libéraux ont propulsé à partir des années 1980 un slogan qui a eu un certain écho parmi "les élites" (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

8 février 1962 --- métro Charonne

Janvier 1962. C’est bientôt la fin de la guerre d’Algérie. La dernière colonie française va, inéluctablement, vers la seule issue possible, l’indépendance que l’OAS -Organisation de l’Armée Secrète- ne peut accepter. En ce début d’année, l’organisation d’extrême-droite jusqu’auboutiste adresse ses voeux à ceux qu’elle considère comme des traîtres, "les bradeurs de l’Algérie française" : "L’OAS frappe où elle veut et quand elle veut". Plasticages, attentats, incendies, ratonnades, enlèvements et hold-up se (...)  >> Lire la suite...
 mars 2002
mis à jour samedi 29 janvier 2005

Arabie : Décapités parce qu’homosexuels !

L’Etat saoudien a condamné et exécuté 3 hommes pour homosexualité. Cet acte de barbarie, digne de ceux pratiqués par feu le régime taliban en Afghanistan, est passé presque inaperçu. Ces exécutions n’ont pas fait broncher les chefs d’Etat des grandes puissances, pourtant tous acquis au devoir d’ingérence et à la défense des droits de l’Homme. Il est vrai que la vie de 3 saoudiens est bien peu de choses à côté du commerce du pétrole et des armes ainsi que d’une certaine stabilité géopolitique dans cette (...)  >> Lire la suite...