Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 26 mars 2010

Finalement, le gouvernement fait un geste

Début mars, dans les collèges et les lycées, les fameuses DGH (dotations globales horaires) ont été annoncées pour la rentrée 2010, révélant la scandaleuse indigence des moyens alloués à l’éducation : classes surchargées, matières sacrifiées, postes partagés ou supprimés... Sans complexe, le gouvernement s’efforce de faire de l’enseignement un défi pour faire des économies sur le dos des personnels et détruire le service public d’éducation. Mais depuis plusieurs semaines, de nombreux établissements sont bloqués (...)  >> Lire la suite...
vendredi 26 mars 2010

« Assouplissement » de la carte scolaire et discrimination

L’exemple du quartier du Mirail à Toulouse

Depuis la rentrée 2009, les conséquences de l’assouplissement de la carte scolaire se font lourdement sentir dans les établissements des quartiers populaires. Les médias s’en sont fait l’écho et la cour des comptes a pointé un risque de ghettoïsation de nombreux établissements situés en Zone d’Éducation Prioritaire. Des rumeurs de fermeture planent même sur certains d’entre eux, comme c’est le cas pour le collège de La Reynerie dans le quartier populaire du Mirail à Toulouse. Derrière la prétendue « (...)  >> Lire la suite...
vendredi 26 mars 2010

La visite médicale du travail obligatoire

Notre santé n’intéresse pas notre patron

Ce que dit la loi Comme pour tout travailleur, chacun d’entre nous a droit, régulièrement, à une visite médicale du travail, à charge de l’employeur. Dans ses articles 22 et 24, le décret prévoit l’obligation d’une visite annuelle pour les agents qui le demandent, pour les handicapés, les femmes enceintes, les agents réintégrés après un congé de longue maladie ou longue durée, les agents occupant des postes exposés à des risques, etc. De plus, l’arrêté du 29/09/1997, article 28, 2e alinéa, rappelle (...)  >> Lire la suite...
vendredi 26 mars 2010

Complices d’une sublime perversion ?

Évaluations dans le 1er degré

Les réformes Darcos ont été massivement rejetées par l’ensemble de la profession. Et pourtant, pour que l’omniprésident ait un semblant de bonne mine en 2012, il faudra bien que le gouvernement actuel affiche un bilan « positif ». Et si la profession se chargeait elle-même d’apporter sa contribution en « plébiscitant » les réformes honnies ? Comment ? Au moyen des évaluations CE1 et surtout CM2. Le gouvernement a momentanément mis sous le boisseau sa volonté de mettre les écoles en concurrence et son (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Évaluations : une mascarade à l’échelle européenne

Dénoncer les évaluations nationales CE1 et CM2 en France ne suffit pas, il est nécessaire pour comprendre leur généralisation de se situer dans un contexte plus large que celui de l’Éducation nationale. Il faut savoir qu’il ne s’agit pas seulement d’une décision de nos derniers ministres de l’Éducation mais d’une volonté de l’UE manifestée à Lisbonne en 2000 en ces termes : « L’objectif central des systèmes éducatifs est d’aider l’Europe à devenir l’économie de la connaissance la plus compétitive. » (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Une mobilisation porteuse d’espoir et qui reste encore à construire

Académie de Créteil

Depuis deux mois, l’académie de Créteil est le théâtre de mobilisations porteuses de bien des espoirs : auto-organisation des luttes, rôle des AG, jonction entre le premier et le second degré, localement avec le supérieur. Sur un fond de refus des réformes (réforme Chatel du lycée, décret EPLE, masterisation, CCF en Bac Pro, etc.), la colère éclate avec les DHG qui montrent que les collèges et les LP vont en priorité faire les frais, cette année, des suppressions de postes. Il s’agit d’épargner les (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Retraites : ils s’arrêteront là où nous les arrêterons !

Laurence Parisot, présidente du Medef, ne veut pas d’une réforme « bricolage » mais bien d’un véritable recul de l’âge légal de départ. En bons élèves du FMI qui préconise des réformes visant à « réduire l’accumulation d’engagements futurs au titre des retraites et de la santé », le gouvernement veut rendre caduque le système solidaire des retraites par répartition financé par la part socialisée du salaire (ce que les patrons appellent « les charges »). La paupérisation de nombre de futurs retraités est en jeu. (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Ils luttent ici ! Ils restent ici !

Depuis le mois d’octobre, des milliers de travailleurs sans papiers, en France depuis des années, ont décidé de se mettre en grève et d’occuper leurs entreprises pour obtenir leur régularisation. À travers cette lutte, ils dénoncent l’exploitation qu’ils subissent de la part du patronat, en particulier dans les secteurs du BTP, du nettoyage et de la restauration. Ce sont des milliers de travailleurs qui sont exploités à travers l’intérim comme main d’œuvre bon marché et corvéable à merci. Par les (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Divergences en Aquitaine autour des sans papiers

En Novembre 2007 un militant sans-papier du Collectif pour les droits des sans-papiers (CDSP) de Montreuil a été arrêté à Bordeaux et placé en centre de rétention. Une lutte s’est engagée sur la ville, menée conjointement par des militantEs de Montreuil et de Bordeaux. À l’époque, le RESF local, qui défendait (et défend encore) une régularisation au cas par cas avec des critères plus ou moins avoués « d’excellence » ou de « mérite » scolaire, a refusé de rentrer dans cette lutte. Ainsi, cette expérience de (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Grève des travailleurs sans papiers

Des alliées de circonstance

Alors que le ministre de l’immigration fait toujours la sourde oreille face aux 6000 travailleurs sans-papiers en grève depuis 5 mois, le patronat, lui commence à trouver le temps long. Passé l’hiver, les chantiers du bâtiment et des travaux publics vont reprendre de plus belle, les touristes vont revenir et il va bien falloir embaucher. Pas facile de recruter aussi simplement qu’auparavant des sans-papiers sur fond de grève ! Et les patrons, défenseurs de la libre concurrence, tiennent à ce (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Gaza : la Marche pour la Liberté s’est arrêtée au Caire

Mille quatre cents internationaux venus au Caire pour tenter d’entrer à Gaza et d’y manifester contre le blocus israélien avec les associations et ONG de la société civile gazaouie, tel était le projet de la Gaza Freedom March, fin décembre 2009. Initiée par une organisation américaine, CodePink, la Marche, rejointe progressivement par des collectifs européens de défense des droits des Palestiniens, s’est construite sur deux exigences et un principe : levée du blocus imposé par Israël, qui contraint (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Les syndicats, les luttes, l’unité

Le ras le bol des personnels de l’éducation face aux multiples réformes (primaire, L.P., lycée, formation, etc.), aux dizaines de milliers de suppressions de postes, à la dégradation des conditions de travail, à la remise en cause du Service Public d’éducation et au droit à l’école pour tous est à son comble. Il est souvent associé à un profond désarroi sur comment s’opposer. Le positionnement des syndicats Le SGEN/CFDT et l’UNSA soutiennent, participent à la mise en place des contre-réformes de (...)  >> Lire la suite...
jeudi 25 mars 2010

Marche mondiale des Femmes 2010

Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous resterons en marche !

Cette année, la Marche mondiale des Femmes est la troisième du genre. Les débats lors des forums porteront sur quatre thèmes essentiels : paix et démilitarisation, violences faites aux femmes, travail des femmes et autonomie financière, bien commun bien public. Trois initiatives importantes auront lieu cette année : le 100e anniversaire du 8 mars, les 40 ans du MLF et la 3 Marche mondiale des Femmes (sans compter la « grande cause nationale contre les violences faites aux femmes » décidée par le (...)  >> Lire la suite...