Décembre 2004


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Fillon ou les trompettes de la régression

Fillon a acquis ses lettres de noblesse en matière de régression sociale en imposant une réforme qui a détérioré le système de répartition des retraites, malgré un mouvement massif de grève de plus d’un mois et demi. Passé à l’Education, il y décline le culte mystique de l’entreprise et l’idéologie profondément rétrograde des gens qui nous gouvernent. L’article 2 de son avant-projet donne le ton : il égrène avec aplomb des objectifs pour 2010 en pourcentages incantatoires, comme s’il s’agissait de décréter des (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour samedi 3 septembre 2005

Les dessous d’une réforme fondamentale

La Loi organique relative aux Lois de Finances

La LOLF, qu’est-ce que c’est ? C’est la Loi Organique relative aux Lois de Finances. Elle remplace l’ordonnance de 1959 qui définit l’organisation et le fonctionnement de l’administration française à travers les lois de finance. C’est une loi organique réglant la manière dont l’Etat va organiser ses recettes et ses dépenses. Attention c’est une loi, donc elle passe au-dessus des décrets. C’est important car elle imposera ses effets aux personnels dont les statuts ne dépendent que de décrets. La LOLF, (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Educaunet... éducatif et honnête ?

surf pédagogique

L’Académie de Poitiers vient d’offrir à chacun de ses collèges une précieuse mallette pédagogique expérimentale, Educaunet, le « premier programme d’éducation critique aux risques liés à l’usage d’Internet », destiné aux jeunes « de 8 à 18 ans ». Le guide du formateur nous apprend que « l’objectif d’Educaunet est d’apprendre aux enfants et aux adolescents à naviguer en toute responsabilité sur les réseaux ». Fort bien, mais à y regarder de près les choses se gâtent... Educaunet, précise le guide, bénéficie du (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Les Masters de l’économie déclarés hors-la-loi

Entreprises à l’Ecole, laïcité en péril

Un professeur de philosophie, Gilbert Molinier, a obtenu du Tribunal Administratif l’annulation du jeu concours "les Masters de l’économie" organisé par un groupe bancaire en 2000 dans son lycée Auguste Blanqui de St-Ouen (93) et depuis plusieurs années dans des établissements scolaires et universitaires. Ce tribunal, dans sa décision du 1er juillet 2004, considère "que ce jeu qui avait clairement des objectifs publicitaires et commerciaux pour la banque organisatrice" tombait sous le coup de la (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Le rapport Thélot remue toujours dans son cercueil

Articles rédigés par la Commission d’étude du Rapport Thélot, réunie à Lyon le 15 novembre 2004

En prétendant réformer sans révolutionner, M. Fillon s’est posé en sauveur de l’Education nationale républicaine face aux dérégulations ultra-libérales préconisées par le rapport Thélot. Il n’y a pourtant pas de quoi se réjouir. Car M.Fillon semble avoir adopté la politique des petits pas : ses 14 propositions, loin de contredire le rapport Thélot, en posent les premiers jalons. D’autant plus que nul n’est besoin de réformer en profondeur la Loi d’orientation de 1989 pour fondre l’Ecole dans le moule du (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Et l’école vous apprendra l’entreprise !

Rapport Thélot et Contitution européenne

Le « grand débat » n’a été que le paravent du rapport Thélot, qui n’est lui-même que le calque des directives de l’OCDE. Il est à mettre en perspective avec la Constitution européenne que l’on nous prépare, notament en matière d’harmonisation des politiques éducatives des pays de la communauté. L’introduction du rapport mentionne d’ailleurs ouvertement l’intention d’œuvrer à « l’harmonisation, fondée sur des préoccupations communes, des politiques éducatives nationales » et à « la mise en place par le système (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Quand réussir c’est renoncer

Réussir, c’est renoncer à toute ambition culturelle Une école de la réussite, c’est une école utile au marché. Tout au long du rapport les concepts d’employabilité et d’adaptabilité paraissent être les leitmotiv de cette opération de propagande dont la volonté semble bien être d’enterrer définitivement certains des acquis de l’école républicaine : « Une école de la réussite est une école utile aux élèves même et surtout aux plus faibles d’entre eux, qui tous, devront entrer dans la vie professionnelle. » (p.33) (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Simple toilettage ou grand chambardement ?

Redéfinition du métier d’enseignant

Le chapitre 6 du rapport Thélot entend redéfinir le métier d’enseignant. Comme dans le reste du texte, les changements envisagés sont présentés comme « inévitables » et « nécessaires » - c’est la vieille rengaine du « TINA » qu’a décrit Chomsky : inutile de résister, There Is No Alternative... S’agirait-il de faire travailler les personnels (les fameuses ressources humaines), mieux et autrement, en acceptant aussi d’en examiner les conséquences budgétaires ? Évidemment non. Comme elle l’avait annoncé en (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Les ennemis de nos ennemis...

Réactionnaires dans l’école

La lutte contre la politique gouvernementale en matière d’éducation, il y a quatre ans, a laissé des traces aussi inattendues que délétères : sans doute obnubilés par la personnalisation du combat et aveuglés par la nécessité de “battre Allègre”, certains d’entre nous se sont parfois laissés entraîner dans une politique de “front commun” en étant peu regardants sur les orientations et les motivations de nos “alliés” du moment. Mais aujourd’hui, ces derniers sont encore là, et bien là, et prêts à monopoliser (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Enfin un outil de lutte contre la décentralisation !

La décentralisation contre le service public - les statuts - les personnels

Pour comprendre les enjeux de cette décentralisation, Pour savoir ce qui va changer pour les TOS, Pour contrer la propagande des chefs et du gouvernement ainsi que le tissu de mensonge appelé “L’avenir des TOS : 50 questions-réponses” (disponible sur le site Internet du ministère), La fédération Sud éducation publie une brochure d’information et de lutte contre la décentralisation : “La décentralisation contre le service public, les statuts, les personnels”. Elle est disponible au prix de 2 euros. (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Titularisation immédiate et sans condition de tous les précaires de l’Education nationale !

Cette revendication, portée par Sud éducation depuis sa création, n’est pas « irréaliste » comme certains voudraient nous le faire croire et les militants qui la défendent ne sont ni de doux irresponsables gentiment décalés, ni de dangereux extrémistes qui ne viseraient qu’à détruire le statut de la Fonction publique. La titularisation sans conditions, c’est possible ! Par trois fois au moins dans le passé, le ministère a eu recours à ce type de disposition pour résorber la précarité. En 1968 (36000 (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Dans la jungle, terrible jungle...

En attendant mieux, les non titulaires sont bien obligés de se présenter aux concours. Voilà pour s’y retrouver un tant soit peu dans la jungle des textes officiels... CONCOURS INTERNES Diplômes ou équivalences : CAPES / CAPEPS / CPE : diplôme équivalent bac + 3 CAPET diplôme équivalent bac + 2 (bac + 3 à l’externe) ou 5 années d’activité professionnelle d’encadrement dans le secteur privé PLP2 du brevet à bac + 2 selon les disciplines ou 5 années d’activité professionnelle d’encadrement dans le (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Les travailleurs précaires ont des droits, même dans la fonction publique, et ils peuvent les défendre !

Ayant-droit, mais jusqu’à quand ?

Le « statut » des MA « ayant-droit » garantis de réemploi est le résultat de la lutte de la coordination nationale des non titulaires menée de 1995 à 1997. Arraché à François Bayrou, confirmé par ses successeurs par le biais de plusieurs circulaires ministérielles, il demeure extrêmement précaire dans la mesure où il n’a pas d’autre fondement juridique. Contemporain de la mise en place des concours réservés et des examens professionnels, ce pseudo-statut risque fort, compte-tenu de l’air du temps, d’être (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Justice est faite

L’IUFM de St-Brieuc condamné

Comme partout dans la Fonction publique en général, et dans l’Education nationale en particulier, l’IUFM de Bretagne emploie quantité de précaires, en lieu et place d’emplois statutaires, ce qui est en contradiction avec le statut général de la Fonction publique. On appelle ça « effet de substitution », et le ministère a toujours juré ses grands dieux que c’était faux. Banal. De plus, bien que les contrats d’insertion CES ou CEC soient prétendument destinés à « lutter contre les exclusions », l’IUFM de (...)  >> Lire la suite...
lundi 13 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Les Contrats Educatifs Locaux (CEL)

Approche globale des individus et gestion financière

Les CEL ont été créés en 1998 par une circulaire interministérielle avec l’ambition de mettre en cohérence tous les temps de l’enfant : scolaire, péri-scolaire et extra-scolaire. Il s’agissait d’aborder l’éducation dans sa globalité, avec l’ensemble des partenaires concernés par ce qui était désormais défini comme une mission partagée entre familles, Etat, enseignants, milieu associatif et collectivités locales. Ce partage est d’autant plus nécessaire, semble-t-il, dès lors qu’on s’intéresse aux enfants des (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 décembre 2004
mis à jour vendredi 11 février 2005

Les heures sup’ tuent l’emploi !