Communiqués 2004-2005


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 25 juillet 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

La démagogie des charters

Communiqué commun

Un renvoi imminent d’exilés Afghans vers Kaboul ? Un charter à destination de Kaboul doit décoller très prochainement pour "reconduire" plusieurs dizaines d’Afghans, déboutés de l’asile et/ou en situation irrégulière, qui étaient venus chercher refuge en Grande-Bretagne et en France. Divers signes (rafles, arrestations sélectives, concentration d’Afghans dans les centres de rétention en France, demandes de laissez-passer au consulat afghan) indiquent que l’expulsion devrait avoir lieu en tout début de (...)  >> Lire la suite...
lundi 25 juillet 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

NON à l’Europe des expulsions ! NON au retour des charters !

Communiqué commun

Paris, le 21 juillet 2005 La réunion du "G5", regroupant il y a quelques jours sous la présidence de Nicolas Sarkozy, les ministres de l’Intérieur allemand, britannique, espagnol, français et italien, a débouché sur l’annonce de vols charters communs à différents pays européens pour organiser l’expulsion d’étrangers à grande échelle et à moindres frais. Le retour des "charters" chers à Charles Pasqua se fera donc - "c’est une question de jours" selon le ministre italien - au niveau européen. Cette réunion (...)  >> Lire la suite...
dimanche 24 juillet 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

Sauvons la Recherche ... des intérêts privés !

Communiqué de presse

Le MENESER annonce au dernier moment que "les ministres ne sont pas en mesure de recevoir les organisations syndicales et SLR le 21 juillet, ni même de donner une nouvelle date". L’agenda du ministre de Robien précise qu’il visitera l’Agence Nationale de la Recherche ce 21 juillet dès 9h ! Si ce n’est une provocation envers la communauté de la Recherche Publique, c’est en tout cas un signe fort pour ces professionnels des messages subliminaux. Le gouvernement a clairement choisi son camp : celui de (...)  >> Lire la suite...
jeudi 7 juillet 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

Déclaration liminaire de la fédération des syndicats SUD éducation au CSE du 7 juillet 2005

Communiqué de presse

Si SUD éducation souhaite faire une déclaration liminaire à cette séance, c’est que les demandes d’audience adressées par notre fédération à M. Gilles de ROBIEN sont restées sans réponse. Notre organisation, pourtant représentée au Conseil Supérieur de l’Education, n’a donc pas été entendue par le nouveau ministre de l’Education Nationale. Cette fin de non recevoir est en contradiction avec les premières déclarations de M. le ministre, qui annonçait en juin sa volonté de privilégier l’écoute et d’entendre (...)  >> Lire la suite...
vendredi 17 juin 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

Expulsion et arrestation des demandeurs d’asile en lutte à Tours

NON à la répression du mouvement social

Mercredi 15 Juin, aux alentours de 6H, les forces de l’ordre ont expulsé et arrêté les demandeurs d’asile et les membres du collectif de soutien de leur nouveau lieu d’occupation, un hôtel vide. Le collectif, en lutte depuis maintenant plus de trois mois pour l’obtention de logements décents pour les familles, subit de plein fouet une répression grandissante qui s’abat sur cette lutte. Rappel des faits. Depuis la fin du plan hiver, et la fermeture de trop nombreuses places en foyers, n’arrangeant (...)  >> Lire la suite...
mardi 14 juin 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

« La fraternité est possible »

Avant de quitter le Ministère de l’Intérieur pour Matignon, Monsieur de Villepin avait pris le temps de signer le décret permettant de placer les familles entières en Centre de Rétention plus facilement. Dès son retour, Monsieur Sarkozy, vante l’« immigration choisie » et fustige les « professionnels de la générosité, des droits de l’Homme » et la « gauche tiers mondiste »... Les lois sur l’immigration et l’asile ont mis en pièces les droits des étrangers... Il faut être riche et bien portant pour espérer (...)  >> Lire la suite...
dimanche 12 juin 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

Soutien à Monsieur Shikun WANG

Communiqué de presse

Nous avions été informés du placement en rétention depuis le 25 mai de M. Shikun WANG. Ce ressortissant chinois réside en France depuis plus de neuf ans. Son fils de 13 ans, Yu Wang, est scolarisé en France depuis six années. Son fils cadet, Yannick, 6 ans est né en France. Le français est sa langue natale, il est scolarisé en école maternelle. Il semble que l’expulsion de M. Shikun WANG soit imminente. Pourquoi priver ces deux enfants de leur père ? Puis pourquoi pas de leur mère ? Ensuite, au nom de (...)  >> Lire la suite...
dimanche 5 juin 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

Après le Non des urnes, le Non des luttes

Communiqué de la Fédération des syndicats SUD Education

Le Traité Constitutionnel Européen a été analysé et condamné par la grande majorité des travailleurEs. Des salariés du privé comme des services publics, des syndicalistes, des hommes, des femmes, des étudiants, des lycéens, des chômeurs, des salariés précaires, des retraités ont par millions refusé de graver dans le marbre constitutionnel les reculs sociaux imposés de longue date, comme seule réponse à leur luttes, par le libéralisme européen et accéléré au cours des dernières années par Raffarin, Chirac et (...)  >> Lire la suite...
samedi 4 juin 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

Solidarité avec Samuel Morville

Samuel Morville, un des animateurs du mouvement lycéen contre la loi Fillon, vient d’être condamné à 5 mois de prison avec sursis et 500 euros de dommages et intérêts, à l’issue d’une procédure judiciaire, où, comme le dit son avocate, les droits de la défense ont été bafoués. On vient de faire passer un militant pour un délinquant. Un mouvement de protestation se retrouve criminalisé à des fins d’intimidation, comme c’est de plus en plus le cas pour les mouvements sociaux. SUD Education s-’élève contre (...)  >> Lire la suite...
samedi 28 mai 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

Avenir de l’école, décentralisation et laïcité...

Imaginons le maire d’une commune rurale qui n’arrive pas à scolariser tous les enfants résidant sur la commune. Il donne donc l’autorisation à une ou plusieurs familles d’inscrire leur enfant ailleurs, par exemple dans l’école publique de la commune voisine. Sa commune devra verser une compensation financière à la commune qui accueille cet enfant. S’il a des possibilités d’accueil il peut également autoriser la scolarisation dans une autre commune mais il peut sous certaines conditions refuser d’en (...)  >> Lire la suite...
samedi 14 mai 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

Le gouvernement choisit la répression

Communiqué de presse

Le 22 avril nous demandions à nos ministres de l’Education Nationale et de l’Intérieur, mais aussi au Garde des sceaux, l’arrêt de toutes poursuites judiciaires consécutives aux manifestations exprimant le refus de la Loi Fillon de façon à répondre à l’attente des lycéens et des personnels et afin qu’une issue politique positive soit trouvée. En lieu et place de dialogue, les poursuites se multiplient en de nombreux points du territoire (dont Toulouse, Lot et Garonne, Aveyron, Créteil) : blessés, (...)  >> Lire la suite...
vendredi 29 avril 2005
mis à jour mardi 28 février 2006

"On vous gâte. Dormez, personnels de la Recherche !" : manoeuvres gouvernementales et miroirs aux alouettes

Communiqué sur la L.O.P.R.I.

Le gouvernement annonce la création de 3000 postes statutaires pour 2006 : 1500 chercheurs et enseignants-chercheurs et 1500 IATOSS et ITA. Mais le gouvernement n’annonce aucun plan d’intégration des précaires sur des postes statutaires de la Fonction Publique d’Etat alors que dans les établissements, le taux de précaires atteint des sommets (28% des personnels IATOSS à l’Université de Poitiers par exemple). Notons que pour 2005, seuls cent cinquante emplois d’enseignants-chercheurs sont créés alors (...)  >> Lire la suite...
vendredi 29 avril 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

Face au dénigrement, des faits ! Non aux licenciements par les "patrons-syndicalistes" du CAES du CNRS.

La Fédération des syndicats SUD Education a appelé le 4 mars 2005 à signer la pétition "Au CAES du CNRS, les élus syndicalistes licencient comme des patrons " initiée par le syndicat SNTRSCGT. Rappelons les faits : deux personnels du CAES sont "remerciés" par le bureau majoritaire SGEN-CFDT/SNCS-FSU du CAES du CNRS à l’issue de leurs contrats à durée déterminée. Cette décision a été prise à quelques mois de leur cessation d’activité : 60 ans, âge de départ à la retraite suite aux 37,5 annuités, (...)  >> Lire la suite...
jeudi 14 avril 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

NON à la pénalisation du mouvement lycéen

Le gouvernement, après avoir ignoré le rejet de la loi Fillon par l’ensemble de la communauté éducative : parents, élèves, enseignants, ne connaît que la répression pour chercher à marginaliser un mouvement lycéen qui dure maintenant depuis plusieurs mois. Surdité du gouvernement, complicité des recteurs et des chefs d’établissement, exclusions, intrusion de forces policières dans des établissements scolaires, matraquage, gaz lacrymogènes, interpellations, « comparution immédiate », convocations devant les (...)  >> Lire la suite...
jeudi 14 avril 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

Communiqué répression anti-syndicale

Saint Denis, le 11 avril 2005. La Fédération SUD éducation s’élève contre la multiplication des mesures disciplinaires, des sanctions déguisées et des pressions de la part de l’administration à l’encontre des militants syndicalistes et, plus largement, des personnels de l’Education Nationale. En particulier, dans l’Académie de Bordeaux, deux militants SUD éducation sont victimes de leur administration : Florence GOOSSENS, institutrice en Gironde, titulaire de son poste, a été déplacée autoritairement, (...)  >> Lire la suite...
vendredi 8 avril 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

La Fédération des Syndicats SUD Education dénonce la répression et la violence policière envers les lycéens qui luttent pour leur droit à l’éducation

Communiqué de presse

De nombreux lycées ont été occupés, bloqués, malgré l’intimidation des autorités ministérielles et rectorales, avec parfois la complicité des chefs d’établissements. Face à des mobilisations déterminées mais pacifiques, il est inacceptable que le gouvernement réponde par la répression, la violence policière et le dénigrement. Le gouvernement doit répondre aux demandes des lycéens et des personnels qui luttent pour le droit à l’éducation et d’abroger cette loi. Loin de s’essouffler ou de ne représenter qu’une (...)  >> Lire la suite...
vendredi 8 avril 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

Lundi 16 mai... tous en grève...

Communiqué

Alors que sa responsabilité politique et celle de son gouvernement sont avérées dans le décès de plus de 15 000 personnes âgées durant la canicule de l’été 2003, Raffarin a décidé de supprimer un jour férié ou un jour RTT pour financer un plan d’action contre la dépendance. A partir de 2005, tous les salariés du privé comme du public devraient donc travailler gratuitement un jour en plus, le plus souvent le lundi de Pentecôte et tout cela sous prétexte que ceux qui nous gouvernent prenaient des vacances (...)  >> Lire la suite...
jeudi 7 avril 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

Occupation de l’Inspection académique de Rodez

Communiqué de presse

Saint-Denis, le 6 avril 2005 La fédération Sud éducation soutient les lycéens du lycée Jean Vigo ainsi que les personnels qui sont aujourd’hui à leurs côtés. Une délégation de cet établissement composée d’élèves et de professeurs a ainsi reçu le soutien de militants de la CNT et de SUD Education. Une soixantaine de personnes occupe actuellement les locaux de l’Inspection Académique de Rodez en attendant le retour de l’Inspecteur d’Académie, en déplacement à Paris, afin de lui faire connaître leurs (...)  >> Lire la suite...
samedi 2 avril 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

Arrestation de Samuel Morville : la répression du mouvement lycéen est inacceptable !

Communiqué de presse

Hier jeudi, dans le cadre des manifestations contre la loi Fillon de casse du service public d’Éducation, plusieurs lycéens ont été interpellés par la police. La plupart ont été relâchés au bout de quelques heures. Ces arrestations avaient pour but d’intimider les manifestants. Mais ce matin vendredi, un des militants les plus actifs du mouvement, Samuel Morville, était toujours retenu en garde à vue au commissariat du 5e arrondissement de Paris. Samuel Morville a été victime d’une provocation (...)  >> Lire la suite...
mercredi 30 mars 2005
mis à jour mardi 30 août 2005

La fédération des syndicats SUD éducation appelle à voter NON au référendum sur le traité Constitutionnel Européen.

La fédération des syndicats SUD éducation appelle ainsi à une mobilisation large et unitaire pour que le « non » l’emporte au référendum. Traditionnellement les syndicats français se sont généralement refusés à donner des consignes de vote, chaque adhérent restant libre de son choix et suffisamment autonome pour se décider lui-même. Ce postulat démocratique n’a pas été remis en cause par la fédération. Cependant il faut commencer par se demander de quel vote il s’agit : un référendum portant sur un projet de (...)  >> Lire la suite...